Françoise Hardy se confie sur les graves séquelles de ses traitements

Françoise Hardy se confie sur les graves séquelles de ses traitements
Françoise Hardy lors de l'enregistrement de l'émission Vivement Dimanche, le 30 octobre 2012.

Gravement malade depuis plusieurs années déjà, François Hardy a surmonté deux cancers qui lui ont laissé de grosses séquelles. Interrogée par Le Parisien, la chanteuse est revenue sur ses lourds traitements médicamenteux et a déploré ne plus pouvoir chanter...

Depuis maintenant quatre ans, Françoise Hardy souffre le martyr. En effet, après avoir contracté un cancer du pharynx, l'ancienne chanteuse a dû suivre un processus de radiothérapie très long qui lui a notamment ravagé le système respiratoire et l'a privée de salive. Un traitement rude, qui l'a aussi définitivement éloignée de sa passion pour le chant. "Quand quarante-cinq radiothérapies et une immunothérapie vous ont peut-être soignée mais aussi privée définitivement de salive et rendue sourde d'une oreille, vous ne pouvez plus chanter...", a-t-elle expliqué au Parisien.

"Les effets secondaires de la radiothérapie sont épouvantables"

En souffrance extrême depuis des années, François Hardy supporte de moins en moins la douleur et fait régulièrement part de son envie de recourir à l'euthanasie. "J'ai envie d'être là pour ceux que j'aime, mais quand je vais trop mal physiquement, la peur de souffrir d'une façon encore plus insupportable et sans espoir d'aller mieux m'angoisse. Je déplore que la France manque d'humanité au point de ne pas légaliser l'euthanasie. Même l'Espagne et le Portugal l'ont fait", a-t-elle de nouveau appuyé.

Car en effet, Françoise Hardy ne parvient plus à vivre normalement comme elle l'avait déjà expliqué sur RTL en mars dernier. "Privée de salive depuis trois ans par 45 séances de radiothérapie, j'ai en permanence des détresses respiratoires, des crises d'étouffement et de suffocation, sans parler des hémorragies nasales interminables. Les effets secondaires de la radiothérapie sont épouvantables. (...) Vous ne pouvez pas vous alimenter normalement, vous ne pouvez pas vivre normalement. Quand j'ai des tous petits appels de salive, là je reprends espoir. Quand ça se dessèche encore plus, mon moral chute. On ne peut pas être chanteuse et être dans cet état-là. C'est impossible, ce n'est pas compatible !", s'était-elle confié avec inquiétude.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.