François Hollande sort du silence et dénonce les rumeurs d'infidélité

François Hollande sort du silence et dénonce les rumeurs d'infidélité
François Hollande dédicace son livre "Répondre à la crise démocratique" dans une librairie parisienne, le 30 novembre 2019.

Depuis une semaine déjà, l'ancien président de la République François Hollande est de nouveau la cible des médias. Au coeur de l'attention pour des rumeurs d'infidélité, l'homme politique n'avait pas souhaité s'exprimer sur le sujet jusqu'à ce jour. Mais invité dans l'émission 6 à la maison lundi 23 novembre 2020, il a annoncé avoir décidé d'attaquer en justice le journal ayant lancé ces rumeurs.

C'est un terrible nouveau coup dur pour François Hollande. Plusieurs années après que les photos de ses rendez-vous secrets avec Julie Gayet ont été dévoilés au grand jour, il doit de nouveau faire face à des rumeurs d'infidélité le concernant. En effet, des photos volées ayant fuité sur Internet lui prêteraient une relation adultère avec la danseuse d'opéra Juliette Gernez. Des bruits de couloir "intolérables" selon l'ancien chef de l'État : "C'est une atteinte, pas simplement à l'intimité, c'est une atteinte pour les personnes qui sont concernées", a-t-il martelé au micro de Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen.

Une décision radicale

Scandalisé par la diffusion de ces rumeurs, François Hollande a donc décidé de porter plainte. Une épreuve dans laquelle il semble être soutenu non seulement par sa compagne Julie Gayet, mais aussi par sa prétendue maîtresse, Juliette Gernez : "En l'occurrence, il y a encore eu des photos parues, donc nous avons tous décidés, tous ceux qui étaient sur les photos, moi-même, Julie Gayet et Juliette Gernez d'attaquer le journal en question", a-t-il annoncé dans la foulée.

Malgré la situation délicate, il semble que François Hollande et Julie Gayet soient en bons termes. Le lendemain du lancement de la rumeur, l'actrice a même posté un selfie d'elle et de son homme accompagné d'un petit coeur, sur son compte Instagram. De quoi faire douter ceux qui pariaient sur une séparation immédiate du couple.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.