François et Danielle Mitterrand : le couple scellé par un pacte ?

François et Danielle Mitterrand : le couple scellé par un pacte ?
François Mitterrand et son épouse Danielle le soir de l'éléction présidentielle au Château de Chinon, en 1988.

Ils auraient été liés par un "contrat"... Mais de quel ordre ? Dans le documentaire "Élysée : 9 femmes aux marches du Palais", rediffusé sur LCP le vendredi 5 février 2021, l'historienne Joëlle Chevé revient sur les relations entre François Mitterrand et sa femme Danielle.

Trente-deux ans. C'est le nombre d'années durant lesquelles Danielle Mitterrand a été mariée à son mari, l'ancien président de la République François Mitterrand. Des années durant lesquelles, l'ancienne Première dame aurait également accepté les incartades de son mari. "Il y a entre eux un deal, un contrat, qui est aussi bien d'ordre privé que d'ordre politique. Elle a un mari qui l'a trompée plus que peut-être n'importe quelle autre, qui a des liaisons qu'elle connaît, la France ne les connaît pas, elle le sait. Il y a une négociation entre eux. Il ne veut pas divorcer, alors comment on fait ?" explique l'historienne Joëlle Chevé dans le documentaire "Elysée : 9 femmes aux marches du palais", rediffusé sur LCP, la chaîne de l'Assemblée nationale, le vendredi 5 février 2021. Des sacrifices, elle en a fait d'autres.

"Un coup de canif au contrat"

Outre ses incartades récurrentes, François Mitterrand entretenait dans l'ombre une relation cachée avec son amante Anne Pingeot. Ensemble, ils ont eu une fille Mazarine Pingeot. Une information révélée par Paris Match le 10 novembre 1994 dont l'épouse du président de l'époque était déjà au courant. La naissance de la fille cachée de François Mitterrand n'était "ni une découverte, ni un drame" pour sa femme qui expliquait dignement dans un extrait de l'émission Bouillon de Culture : "Ça fait partie de notre art de vivre et de notre façon de vivre à François et à moi. Je dis que quand on s'aime profondément, on peut avoir des amours partagés. Il peut y avoir aussi des enfants nés de ses amours partagés". Néanmoins, "il donnait un coup de canif au contrat qu'ils avaient entre eux, c'est-à-dire 'je ne dis rien, tu ne dis rien'. Pour elle, c'est quand même une trahison" finit par expliquer l'historienne Joëlle Chivé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.