François Berléand a reconnu avoir "pété les plombs" contre les Gilets jaunes

François Berléand a reconnu avoir "pété les plombs" contre les Gilets jaunes
François Berléand lors de la soirée de réouverture de la boutique "Breitling", à Paris, le 3 octobre 2019.

Suite à ses violents propos prononcés en février 2019 contre le mouvement des Gilets jaunes, François Berléand a reconnu avoir "pété les plombs", dimanche 8 décembre, lors d'une rencontre avec des manifestants.

Les tensions entre François Berléand et les Gilets jaunes ont enfin pris fin. Invité à Saint-Jean-de-Luz dimanche 8 décembre 2019 pour présenter son dernier film "L'Esprit de famille", l'acteur de 67 ans a été attendu de pied ferme par une vingtaine de Gilets jaunes. Un événement qui fait suite aux propos virulents qu'il avait prononcés à leur encontre en février dernier sur RTL et face auxquels il a notamment reçu des menaces.

"C'était un ras-le-bol"

"Moi, depuis le début, ils me font chier les Gilets jaunes. Au bout d'un moment quand, à la sortie de Bordeaux, on voit dix kilomètres de camions (bloqués par) 20 Gilets jaunes qui faisaient chier ! Mais comment se fait-il que 20 personnes puissent emm... autant de monde, c'est pas possible ! Il y a la liberté de circuler, de travailler, pourquoi bafouer cela ?", avait-il déclaré.

Des affirmations que l'acteur a tenu à clarifier calmement face aux représentants présents. Comme l'a rapporté Sud Ouest, lundi 9 décembre, le comédien a reconnu avoir "pété les plombs" face aux dégâts causés par les manifestations. "Quand j'ai dit que les Gilets jaunes me faisaient chier, ce n'était pas du mépris, c'était un ras-le-bol", a-t-il précisé. Et de poursuivre : "C'est la première fois de l'histoire qu'avait lieu une manifestation anti-gouvernementale sur les Champs-Élysées. Ce défilé n'était pas autorisé. Il y a eu de la violence et de la casse. J'ai trouvé cela insupportable."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.