Francky Vincent : cette belle somme gagnée grâce à Fruit de la passion

Francky Vincent : cette belle somme gagnée grâce à Fruit de la passion
Francky Vincent lors de l'after show d'un concert de NTM au Showcase de Paris, le 10 mars 2018.

Mercredi 28 octobre 2020, Francky Vincent était l'invité d'Evelyne Thomas sur Non Stop People. Au cours de cet entretien, le chanteur a évoqué sa carrière et plus particulièrement l'immense succès de son hit des années 1990 : Fruit de la passion. Une chanson qui lui assure de confortables revenus, comme il l'a révélé lors de cet interview.

"Vas-y Francky, c'est bon, vas-y Francky, c'est bon, bon, bon !" personne n'ignore le refrain de l'inoubliable tube de Francky Vincent : Fruit de la passion. Un morceau qui a révélé l'artiste guadeloupéen au grand public et lui a permis de devenir la star qu'il est aujourd'hui. Reçu par Evelyne Thomas sur Non Stop People le 28 octobre dernier, celui qui a signé un album en duo avec Eve Angeli s'est laissé allé à quelques confidences sur l'argent que lui a rapporté son titre emblématique.

C'est en 1991 que parait l'album "Alice ça glisse" de Francky Vincent. Fruit de la passion, l'un des singles issus de ce disque, se place rapidement en tête des ventes aux Antilles, s'écoulant alors à 70 000 exemplaires. Trois ans plus tard, la chanson débarque en métropole avec la sortie de l'album "Fruit de la passion". En quelque semaines, les chiffres de ventes décuplent et 700 000 copies s'écoulent. Depuis, le morceau est encore très populaire et passe encore fréquemment à la radio ou lors de soirées festives.

"Je suis très bien payé"

Sur la chanson Fruit de la passion, Francky Vincent est crédité en tant que producteur, compositeur et interprète. Aussi, depuis plus de vingt ans, c'est à lui que reviennent les profits générés par le morceau toujours largement diffusé. "Je suis très bien payé. Parce que cette chanson passe ailleurs", a avoué l'artiste à Evelyne Thomas. Intriguée, cette dernière lui a demandé des chiffres. "Ce n'est pas au mois, c'est tous les trimestres qu'on touche la Sacem", a expliqué Francky Vincent avant de conclure : "Sur toute ma carrière, j'ai déjà touché un ou deux millions d'euros." Un joli pactole !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.