Fabienne Carat : cette chance que lui offre la crise sanitaire

Fabienne Carat : cette chance que lui offre la crise sanitaire
Fabienne Carat lors de la projection du film "Sorry We Missed You" dans le cadre du Festival de Cannes, le 16 mai 2019.

Si la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 présente de nombreux inconvénients, certains y voient toutefois quelques avantages. C'est notamment le cas de Fabienne Carat, qui a révélé le 26 janvier 2021 dans l'émission Ça fait du bien sur les ondes d'Europe 1 que ces circonstances inédites lui offrent une chance inespérée...

Durant plus de 15 ans, les Français l'ont vue interpréter le personnage de Samia dans la série "Plus Belle La Vie". Et si Fabienne Carat a aujourd'hui décidé de se consacrer à de nouveaux projets, sa présence à l'écran a rythmé le quotidien de nombreux spectateurs de France Télévisions pendant plus d'une décennie. Difficile dans ces conditions de passer inaperçue lorsqu'on se promène dans la rue... Jusqu'à l'année 2020, où tout a changé, comme l'a révélé la star du petit écran au micro d'Anne Roumanoff.

Si Fabienne Carat admet qu'elle "adore" croiser certains de ses fans au quotidien, et qu'elle se prête volontiers au jeu des selfies et des autographes pour "leur faire plaisir", elle avoue néanmoins que le fait d'être apostrophée par des inconnus dans le cadre de sa vie privée n'est pas quelque-chose qu'elle recherche. "Je n'ai jamais kiffé être reconnue, ça ne m'intéresse pas du tout, je ne fais pas ce métier pour ça", a-t-elle ainsi confié à Anne Roumanoff. Pour celle qui cohabite actuellement avec sa soeur, la crise sanitaire et le port du masque obligatoire dans les lieux publics représentent donc une aubaine.

"Pour moi le port du masque, c'est la liberté"

Redevenir incognito, c'est un rêve que la comédienne de 41 ans pensait ne plus jamais voir se réaliser. Et pourtant, la pandémie de Covid-19 et les restrictions qui en ont découlées lui ont offert cette opportunité inespérée. "Alors c'est peut-être horrible ce que je vais dire, a-t-elle confié à l'antenne d'Europe 1, mais pour moi le port du masque, c'est la liberté. Même si c'est pénible de le mettre, je revis ! On a une vie normale, on est comme tout le monde en fait. On n'a pas besoin d'aller vivre à l'étranger ni de partir en vacances, on peut lever la tête dans la rue."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.