Evelyne Leclercq et ses histoires de coeur, une "collection de tocards"

Evelyne Leclercq et ses histoires de coeur, une "collection de tocards"
Evelyne Leclercq lors de la remise des Lauriers d'Or au 18 Hôtel à Paris, le 29 Novembre 2018.

Invitée dans Les Docs du week-end de TF1 le 6 mars 2021, Évelyne Leclercq a levé le voile sur sa vie amoureuse. L'ex-animatrice de Tournez manège ! y a raconté sans langue de bois pourquoi elle n'avait jamais trouvé le grand amour, et en a profité pour parler avec humour des "tocards" qu'elle a connu.

Si Évelyne Leclercq a joué les cupidons durant des années et formé de nombreux couples grâce à Tournez manège !, elle n'a cependant pas trouvé chaussure à son pied. Aujourd'hui âgée de 69 ans, elle a évoqué sa propre vie amoureuse dans Les Docs du week-end et fait l'éloge de sa liberté, à laquelle elle ne renoncerait pour aucun homme.

"Je n'ai jamais vécu en couple, même en étant mariée"

"Je suis quelqu'un d'assez solitaire", a avoué Évelyne Leclercq avant d'ajouter : "Je n'aime pas les horaires, c'est pourquoi je n'ai jamais vécu en couple, même en étant mariée. Parce que moi, un mari qui rentre à midi pour déjeuner ou le soir pour dîner, je ne pourrais pas. Je suis assez bohème en fait." Et c'est non sans humour que l'entremetteuse du petit écran a eu une pensée pour ses anciens amants. "Une collection de tocards, et tant pis pour ceux qui regardent la télévision aujourd'hui", a-t-elle lâché avant d'éclater de rire. Plutôt que de chercher l'amour, l'ancienne speakerine se consacre désormais à sa passion : le théâtre.

Avant l'explosion de la crise sanitaire, elle devait d'ailleurs retrouver Sophie Darel et Danièle Gilbert pour "Les 3 Glorieuses", une pièce dans laquelle les trois grandes dames de la télévision devaient interpréter leur propre rôle. En attendant de pouvoir retourner sur les planches, Évelyne Leclercq garde le moral et déborde d'énergie. "La routine, quel malheur. Routine, retraite, ça, ce sont des mots que je ne peux pas employer. Ils ne font pas du tout partie de mon vocabulaire...", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.