Eva Darlan : comme Françoise Hardy, elle raconte avoir aidé sa mère à mourir

Eva Darlan : comme Françoise Hardy, elle raconte avoir aidé sa mère à mourir
Eva Darlan lors de l'ouverture du 9ème Festival 2 Valenciennes, le 19 mars 2019.

Ces derniers temps, de plus en plus de célébrités se disent favorables à l'euthanasie et militent activement pour ce droit fondamental, à l'image de Line Renaud et Françoise Hardy. Invitée dans l'émission C à vous le 8 avril 2021, Eva Darlan a, elle aussi, donné son avis sur la question et en profité pour parler de la longue maladie de sa mère.

C'est un sujet qui soulève de plus en plus d'intérêt. Depuis quelques années déjà, la France est l'un des seuls pays à résister farouchement à la loi sur l'euthanasie. Pourtant, des milliers de personnes, dont des célébrités, revendiquent activement le droit de mourir dans la dignité. C'est le cas de Eva Darlan, qui s'est récemment exprimée sur le sujet face à Anne-Elisabeth Lemoine. "J'ai été confrontée un peu à ça parce que ma mère m'avait fait jurer toute sa vie qu'il ne fallait pas se battre si elle était condamnée. Je lui ai donné ma parole...", a révélé celle qui a subi de nombreux attouchements par son père et ses frères.

"Il faut qu'on y arrive"

Particulièrement émue, Eva Darlan est revenue sur ce jour où la maladie lui a pris sa mère. "Un jour, on a trouvé qu'elle avait un cancer et en même temps les reins qui ne marchaient pas. Il fallait la dialyser. Elle a commencé à rentrer dans le coma tout doucement, tranquillement. Le médecin m'a demandé 'on dialyse ?', mais la sortie de la dialyse c'était la chimio et elle avait déjà 80 ans et j'avais juré...", s'est-elle souvenue la voix tremblante. Pour l'actrice aujourd'hui âgée de 72 ans, il était impensable de faire subir un tel traitement médical à sa maman, déjà épuisée par la maladie. "Donc j'ai laissé faire... Oui, c'est un engagement, mais par respect pour elle. Pour ne pas qu'elle souffre tant que ça. (...) C'est un engagement pour moi vraiment, il faut qu'on y arrive", a-t-elle conclu en qualifiant la loi contre l'euthanasie de véritable "aberration".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.