Estelle Lefébure confinée loin de ses filles : "Des moments très durs"

Estelle Lefébure confinée loin de ses filles : "Des moments très durs"
Estelle Lefébure lors du dîner de gala du Festival Séries Mania au Musée des Arts Forains, à Paris, le 2 décembre 2019.

Interviewée dans les colonnes de Gala, Estelle Lefébure s'est confiée sur son confinement. Éloignée de ses filles Ilona et Emma durant plusieurs mois, la comédienne a passé des moments pour le moins éprouvants.

Difficile pour Estelle Lefébure de supporter de rester éloignée de ses filles trop longtemps. Dans une interview publiée par Gala le 15 octobre 2020, la jolie blonde qui a récemment rejoint le casting de la série "Demain nous appartient" a révélé à quel point le confinement avait été pour elle un moment difficile à passer.

Estelle Lefébure : "J'ai besoin du contact physique"

C'est le 17 mai 1995 qu'Estelle Lefébure, qui vivait alors avec David Hallyday, a donné naissance à Ilona. Deux ans plus tard, le 13 septembre 1997, elle devenait la mère d'Emma. Un lien très fort unit la mère et ses filles et passer du temps éloignées les unes des autres leur est particulièrement difficile, comme l'a expliqué celle qui est comédienne et mannequin à nos confrères de Gala : "Pendant le confinement, j'ai eu des moments très durs quand même. J'étais dans le Sud avec mon fils de 9 ans, mais éloignée de mes deux grandes filles qui m'ont beaucoup manqué. Il y avait bien sûr les rendez-vous en visio, mais j'ai besoin du contact physique. Mon ami, le professeur Gilbert Deray, que j'avais interviewé pour mon livre bien avant la Covid-19 m'avait d'ailleurs parlé de ça, de ce besoin qui peut être vital, ne serait-ce que prendre une main, tenir un bras... Aujourd'hui, on doit s'en tenir au check du coude. Je respecte, bien sûr, je le fais, mais il y a un moment où cela ne suffit plus. Cette période qui isole énormément va générer un nouveau mal-être."

Fort heureusement, le déconfinement a réuni Estelle, Ilona et Emma, qui ont enfin pu se prendre à nouveau dans les bras, comme le confirme la maman comblée : "Bien sûr, dans la mesure où moi, comme elles, avons respecté et respectons les gestes barrière à l'extérieur."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.