Eric Zemmour, mains aux fesses... les propos de Brigitte Bardot qui dérangent

Eric Zemmour, mains aux fesses... les propos de Brigitte Bardot qui dérangent
Brigitte Bardot à la sortie de l'Élysée, le 27 septembre 2006.

Émilie Nougué

Le politiquement correct ? Elle s'en moque. Dans une interview au Parisien parue le 1er décembre 2018, la star de "Et Dieu créa la femme" n'a pas eu peur de parler de son admiration pour Eric Zemmour et du peu d'intérêt qu'elle porte au combat des féministes, quitte à en choquer plus d'un.

Dans ce long entretien, Brigitte Bardot évoque de nombreux sujets : son engagement pour les animaux, son soutien aux gilets jaunes, la politique d'Emmanuel Macron... Quand on lui demande si elle se sent proche d'Eric Zemmour, elle répond sans détour : "Oui, je l'adore." Et de préciser : "Il a du courage. Il dit ce qu'il pense, dans ce pays de langue de bois où, dès que l'on dit quelque chose de travers, on est traîné devant les tribunaux."

"J'ai toujours dit ce que je pensais"

Dans la suite de l'interview, Brigitte Bardot se dit indifférente aux manifestations contre les violences sexistes et sexuelles qui ont eu lieu le 24 novembre dernier dans toute la France. Elle déclare : "On n'a plus le droit de leur dire (aux femmes, ndlr) qu'elles sont belles, de leur mettre la main sur les fesses, on est tout de suite envoyé au tribunal comme harceleur. Je trouvais adorable quand on me disait que j'avais un joli cul. J'allais pas porter plainte pour ça. Les mecs, ils ne vont plus avoir envie de faire la cour aux filles. Évidemment, je ne parle pas des excès, de la violence."

Fidèle à elle-même, BB prouve une nouvelle fois qu'elle tient à sa liberté de ton. Elle souligne : "La plupart des gens n'osent pas l'ouvrir parce que c'est mal vu. J'ai toujours dit ce que je pensais. Ce n'est pas à 84 ans que je vais arrêter."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.