Eric Zemmour : bientôt de retour à la télévision en quotidienne ?

Eric Zemmour : bientôt de retour à la télévision en quotidienne ?
Eric Zemmour au Salon du Livre à Paris, le 22 mars 2015.

Le polémiste, ex-chroniqueur de On n'est pas couché, serait, selon Le Parisien, approché par la direction de CNews pour un poste en quotidienne sur la chaîne.

Alors que l'on a appris le 19 septembre 2019 sa condamnation à 3 000 euros d'amende pour provocation à la haine religieuse après des propos anti-musulmans tenus en 2016 sur le plateau de l'émission C à vous, voilà qu'Eric Zemmour serait courtisé par une chaîne qu'il connaît bien : CNews. C'est en tout cas ce qu'a révélé Le Parisien ce dimanche 22 septembre : "Le polémiste pourrait faire son arrivée dans les prochaines semaines."

"C'est toujours en discussion"

L'ancien chroniqueur de Laurent Ruquier - et actuel acolyte d'Eric Naulleau sur Paris Première avec qui il fera d'ailleurs sa rentrée le 2 octobre prochain pour la 9e saison de l'émission Zemmour et Naulleau -, se serait vu proposer une quotidienne. Le Parisien a fait savoir qu'après "de longs pourparlers, le patron du groupe M6 l'aurait finalement autorisé à intervenir aussi au quotidien sur CNews". Si cette information est vraie, il s'agirait d'un retour pour l'essayiste puisque ce dernier a fait les beaux jours de l'émission de débat Ça se dispute sur iTélé (ex-CNews) entre 2003 et 2014, année de son éviction.

Mais alors quel serait son rôle sur la chaîne du groupe Canal+ ? "Les négociations sont en cours pour qu'il participe à un débat contradictoire face à un autre invité chaque jour", a précisé Le Parisien. Interrogé par le quotidien, le principal intéressé a précisé : "C'est toujours en discussion."

Grâce à Zemmour, CNews pourrait réaliser de meilleures audiences, au risque d'indigner bien des téléspectateurs. Sur le plateau de Morandini Live, Eric Naulleau s'est exprimé sur son ami : "Il a une manière de présenter les choses qui parfois tombent sous le coup de la loi. Mais pour le fréquenter intimement depuis tant d'années, ce n'est pas un raciste."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.