Éric Naulleau, viré de France Inter par Nagui ? "C'était sa décision"

Éric Naulleau, viré de France Inter par Nagui ? "C'était sa décision"
Éric Naulleau au photocall du lancement du jeu vidéo FIFA 17 au Cercle Cadet à Paris le 26 septembre 2016.

Interviewé par Télé 2 Semaines à propos de ses nouveaux projets à la télévision, l'animateur de C8 n'a pas été tendre avec Nagui...

En plus d'être chroniqueur dans Balance ton post ! de Cyril Hanouna, la saison prochaine, Éric Naulleau aura sa propre émission sur C8. Un talk-show diffusé le week-end dont "la formule est en cours de discussion" selon le principal intéressé. Malgré l'arrêt de Ça balance à Paris, l'animateur n'aura donc pas le temps de se tourner les pouces, d'autant plus qu'il a signé pour une nouvelle saison de Zemmour et Naulleau, diffusé sur Paris Première, comme il l'a confie à Télé 2 Semaines.

"Ces gens-là préfèrent faire ça en coulisses"

S'il multiplie les projets à la télévision, Éric Naulleau ne semble pas pour l'instant prêt à revenir à la radio. Et pour cause, il a été "un peu échaudé par (sa) dernière expérience sur France Inter". "J'ai été viré en une heure de l'émission de Nagui , La bande originale, dans laquelle j'étaischroniqueur", a-t-il expliqué avant de détailler : "J'avais fait une blague sur lui, après qu'il eût dit qu'il travaillait 'bénévolement' pour la radio. J'ai appris juste après l'émission qu'il n'avait pas apprécié et que je ne reviendrais pas. C'était sa décision."

S'il n'a évidemment pas apprécié d'être remercié, c'est surtout l'attitude de Nagui qui a blessé Éric Naulleau. "Il ne me l'a pas expliqué lui-même... ce n'est pas le genre de la maison ! Ça s'appelle 'la mort sans phrase", a-t-il lancé. Et de conclure, en faisant référence à la popularité de Nagui, régulièrement en tête du classement des animateurs préférés des Français : "Ces gens-là préfèrent faire ça en coulisses, c'est mieux aussi pour l'image publique. Il faut rester sympa et bien classé dans les enquêtes de popularité !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.