Emmanuelle Béart lutte contre l'exclusion énergétique et lance un appel aux dons

Emmanuelle Béart lutte contre l'exclusion énergétique et lance un appel aux dons
Emmanuelle Béart à la première de "Music of My Life" lors du 45e Festival du Cinéma Américain de Deauville, le 7 septembre 2019.

En tant qu'ambassadrice du collectif Stop à l'exclusion énergétique, Emmanuelle Béart lutte depuis quelques semaines contre la pauvreté vécue par certaines familles françaises. Dans le cadre d'une large campagne de sensibilisation, l'actrice a lancé un appel aux dons qu'elle a réitéré mardi 23 février 2021 sur BFMTV.

Sa célébrité, Emmanuelle Béart a choisi de la mettre au service d'une bonne cause. Particulièrement touchée par les familles françaises mal-logées ou en situation précaire, l'actrice lutte activement pour aider ces trois millions de foyers qui vivent dans de mauvaises conditions sanitaires. Le but ? Recueillir un maximum de dons afin de financer les travaux nécessaires pour avoir accès à l'eau, se chauffer ou s'éclairer. "Ces gens sont invisibles parce qu'ils n'osent pas, parce qu'ils ne disent pas, parce qu'ils ont honte de le dire aux autres et qu'ils ont honte de recevoir leur famille ou leurs enfants et leurs petits-enfants. (...) Il faut communiquer là-dessus pour que ces personnes puissent avoir accès à une rénovation", a-t-elle déclaré face aux caméras.

"ll faut identifier ces 12 millions de personnes et leur dire que des solutions sont possibles"

Devenue ambassadrice de l'association, Emmanuelle Béart pointe sévèrement du doigt les logements insalubres, "extrêmement froids, humides et remplis de moisissure", dans lesquels certains citoyens vivent encore aujourd'hui. "Le but de Stop à l'exclusion énergétique est d'identifier les familles qui sont dans un état de précarité énergétique, dans des maisons insalubres, où il y a de la moisissure, où les vêtements ou les draps sont mouillés, où les enfants sont quelque fois déscolarisés, où les gens perdent leur emploi, où les gens ont peur de vieillir parce que rien n'est adapté. (...) ll faut identifier ces 12 millions de personnes et leur dire que des solutions sont possibles. On peut être éligibles, on peut monter un dossier", a-t-elle expliqué. Et l'actrice de conclure : "La raison pour laquelle je suis ici c'est qu'une fois que le dossier est monté il reste un 10% à charge. Or ces familles qui vivent avec moins de 10 euros par jour n'ont pas les moyens de payer ce reste à charge. Donc c'est un appel aux dons."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.