Emmanuel Macron répond à ceux qui n'ont pas aimé son hommage à Johnny Hallyday

Emmanuel Macron répond à ceux qui n'ont pas aimé son hommage à Johnny Hallyday
Emmanuel Macron rend homamge à Johnny Hallyday devant l'Église de la Madeleine à Paris, le 9 décembre 2017.

Ce lundi 7 mai 2018, France 3 diffuse un documentaire intitulé La fin de l'innocence dédié à Emmanuel Macron. Ce dernier y revient notamment sur les obsèques nationales réservées au Taulier et plus particulièrement sur son fameux discours.

"Johnny Hally­day, je le connaissais et je connais des admirateurs. J'ai passé une nuit à l'écrire en sachant parfaitement que ce discours ne servirait à rien, que les gens n'en voulaient pas", confiait Emmanuel Macron dans les pages du magazine La Nouvelle Revue française (édition du mois de mai 2018), précisant au passage être conscient que le public "n'attendait pas un discours officiel".

"Ils aiment l'entre-soi"

Dans le documentaire que lui a consacré Bertrand Delais, nouveau président de LCP, et que France 3 diffuse ce lundi 7 mai à l'occasion du premier anniversaire de sa présidence, l'époux de Brigitte Macron tient à répondre à ceux qui ont critiqué ses quelques mots prononcés pour Johnny Hallyday le 9 décembre dernier à la Madeleine. "Ceux qui n'ont pas aimé le choix de lieux symboliques, comme le Louvre le soir du 7 mai 2017, sont les mêmes qui considéraient que c'était abject d'aller rendre un hommage à Johnny Hallyday, et que ce n'était pas à un président de la République de le faire", assure-t-il dans un premier temps.

Visiblement touché par les critiques de certains internautes sur les réseaux sociaux ou dans la presse et les huées du public devant l'Église de la Madeleine ce jour-là, Emmanuel Macron réplique : "Au fond, ils n'aiment ni le pouvoir ni le peuple." Et de conclure, à destination de ses détracteurs : "Ils aiment l'entre-soi."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.