Emma Colberti ("Un si grand soleil") : l'alcoolisme a tué sa mère

Emma Colberti ("Un si grand soleil") : l'alcoolisme a tué sa mère
Emma Colberti lors du 59e festival de la Télévision de Monte-Carlo à Monaco, le 15 juin 2019.

La comédienne de 47 ans, que les téléspectateurs peuvent retrouver quotidiennement dans "Un si grand soleil" sur France 2, s'est confiée sur l'addiction qui a emporté sa mère, auprès de Télé Star. Emma Colberti n'était encore qu'une adolescente.

Dans les pages de Télé Star, en kiosque lundi 10 février 2020, celle qui depuis 2018 interprète Eve dans "Un si grand soleil" s'est laissée aller à quelques confidences sur les liens qu'elle partage avec son personnage.

L'actrice qui dans la série de France 2 donne la réplique à Mélanie Maudran, Chrystelle Labaude, Gary Guénaire ou encore Fred Bianconi, assure partager des points communs avec Eve, dont l'ex-mari est un pervers narcissique, et dont elle "connaissait chaque contour avant même de l'incarner". Toutes deux sont par exemple mères de famille. Or de son côté, Emma Colberti a eu des désirs de maternité pour une raison particulière, comme elle l'a confié à Télé Star.

"J'avais un grand besoin de donner la vie"

"J'ai eu une maman alcoolique, a-t-elle révélé. Dès 6 ans j'ai su ce qu'était une addiction. Cette maladie l'a tuée. J'avais 17 ans quand elle est morte. C'est sans doute pour cela que j'ai eu mon fils très jeune, à 20 ans." Et de préciser : "J'avais un grand besoin de donner la vie." Autre aspect de la personnalité que la comédienne a su comprendre chez son personnage : sa relation avec la gent masculine. "Quant à la perversion, deux de mes amies proches ont été confrontées à des hommes manipulateurs", a déclaré Emma Colberti.

Cette thématique, la principale intéressée la connaît d'autant plus qu'elle l'a étudiée avant d'intégrer le casting de la série : "J'avais beaucoup travaillé sur le thème de l'emprise car j'avais en tête de monter un spectacle sur ce sujet. J'avais rencontré des psys, recueilli des témoignages, étudié des documents sur les manipulateurs, leurs victimes..." Formateur donc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.