Élodie Gossuin : opposée à la réouverture des écoles, elle s'insurge

Élodie Gossuin : opposée à la réouverture des écoles, elle s'insurge
Elodie Gossuin et Justine Fraioli lors de la célébration des 30 ans de radio sur RFM de Bruno Roblès au Comedia, à Paris, le 7 mars 2016.

Mardi 28 avril 2020, le Premier ministre Édouard Philippe a dévoilé les règles officielles du déconfinement et annoncé la réouverture prochaine des écoles maternelles et primaires. Pour Élodie Gossuin, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, et elle n'a pas hésité à exprimer publiquement son mécontentement.

Après plus de quarante jours de confinement, Édouard Philippe a annoncé mardi 28 avril 2020 les règles qui régiront le déconfinement prévu pour le 11 mai. Parmi celles-ci, le retour des élèves d'écoles primaires et maternelles dans leurs établissements, sur la base du volontariat. Ces annonces, Élodie Gossuin ne les a guère appréciées, et la maman de quatre enfants n'a pas hésité à le faire savoir.

C'est au cours de l'émission matinale Le Meilleur des Réveils qu'elle anime sur RFM qu'Élodie Gossuin a manifesté ce mercredi 29 avril son mécontentement. Des doutes quant au bon sens de ces mesures, exprimés sous forme de sarcasme : "C'est vrai que nos enfants en bas âge n'ont pas besoin de masques, pas besoin de rester confinés... Ce qui compte c'est qu'ils retournent à l'école pour que les parents puissent aller travailler. C'est la priorité. Je ne suis pas du tout ironique... Peut-être un petit peu..."

Les consignes du déconfinement ne passent pas

Pour l'auto-proclamée "Miss France Flemme" qui essayait jusque là de positiver, les consignes énoncées par le Premier ministre ne passent donc pas. Pour celle qui a porté la couronne de Miss France en 2001, ces mesures viseraient davantage à favoriser le retour des parents au travail que celui des enfants sur les bancs de l'école. Et sur la Toile comme parmi les syndicats de parents d'élèves, nombreuses sont les voix qui s'élèvent en ce même sens.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.