Elizabeth II et le prince Philip vaccinés contre la Covid : William confirme

Elizabeth II et le prince Philip vaccinés contre la Covid : William confirme
La reine Elisabeth II et son époux le prince Philip assistent à la parade "Trooping The Colour" à Londres, le 17 juin 2017.

Le 9 janvier 2021, la reine Elizabeth II et son mari le prince Philip auraient reçu leur premier vaccin contre le coronavirus. Une injection réalisée depuis l'intérieur du château de Windsor où le couple royal est confiné depuis le début de la pandémie. Au cours d'un entretien accordé en vidéoconférence le 17 janvier dernier, leur petit-fils, le prince William, a confirmé cette information.

Si l'injection n'a pas été filmée, le Palais de Buckingham avait annoncé la vaccination de la reine d'Angleterre et de son époux, le 9 janvier dernier. Une source royale avait notamment affirmé que le couple avait été vacciné au château de Windsor, par l'un des médecins attitrés de la famille royal. Cependant, aucun membre de la famille royale n'avait confirmé cette information de vive voix, jusqu'à présent. C'est désormais chose faite grâce au prince William, le petit-fils de la reine, qui s'est dit fier de la démarche de ses grands-parents. "Mes grands-parents ont été vaccinés et je suis très fier d'eux pour avoir fait ça. C'est très important que tout le monde se fasse vacciner", a-t-il déclaré lors d'une vidéoconférence avec des soignants britanniques.

Une évidence

Ce n'est pas par favoritisme mais bien par nécessité que la souveraine et son mari ont reçu leur première dose du vaccin. En effet, à bientôt 95 et 100 ans, Elizabeth II et le prince Philip font évidemment partie de la population à risque. Retirée de la vie publique et médiatique depuis plusieurs années déjà, la Reine est d'ordinaire très discrète sur sa vie privée et sa santé. Mais en raison de l'importance de la crise sanitaire actuelle, elle a décidé de briser le silence. "Une source royale confirme que Sa Majesté voulait que l'on sache qu'elle a été vaccinée, afin d'éviter les inexactitudes et les spéculations", selon les informations relayées par la journaliste Rebecca English.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.