Elizabeth II aurait renoncé à conduire sur les routes publiques

Elizabeth II aurait renoncé à conduire sur les routes publiques
La reine Elizabeth II visite l'école King's Bruton à Bruton, le 28 mars 2019.

C'était l'un de ses petits plaisirs mais il semblerait que la reine ait décidé de sacrifier ses envies au profit de sa sécurité... et de celle des autres. Elizabeth II aurait en effet renoncé à l'idée de prendre le volant sur les routes publiques.

Celle qui soufflera ses 93 bougies le 21 avril 2019 a pris une grande décision quelques mois après le terrible accident provoqué par son mari, le prince Philip. "La reine aurait accepté de renoncer à la conduite sur la voie publique sur les conseils de son équipe de sécurité après l'accident de voiture du duc d'Édimbourg plus tôt dans l'année", a en effet annoncé le Sunday Times, le 31 mars dernier. Désormais, Elizabeth II devrait donc faire appel à des chauffeurs pour avaler le bitume des routes publiques du pays.

Elizabeth II sur les traces de son époux ?

Elle qui aime tant conduire ses Jaguar, ses Land Rover et autres Range Rover jouerait ainsi la carte de la raison en faisant l'impasse sur ce petit plaisir qu'elle cultive depuis ses 19 ans. La grand-mère des princes William et Harry avait en effet appris à conduire au cours de la Seconde Guerre mondiale, alors qu'elle était mécanicienne.

Pour autant, Elizabeth II ne déchirera pas son permis de conduire, pour la simple et bonne raison qu'elle n'en a pas ! Selon la loi britannique, elle est effectivement la seule personne du Royaume-Uni à avoir le droit de prendre le volant sans la fameuse "driving licence".

Ce choix de la reine devrait évidemment rassurer une partie des Anglais qui, après l'accident du prince Philip, avaient remis en question le fait que ce dernier puisse rouler à un âge si avancé (97 ans). "Après y avoir mûrement réfléchi, le duc d'Édimbourg a pris la décision de renoncer volontairement à son permis de conduire", avait d'ailleurs annoncé le Palais de Buckingham dans un communiqué publié en février. Néanmoins, Elizabeth II restera libre de rouler sur les routes privées de ses propriétés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.