Elise Lucet : "Je ne suis pas très à l'aise avec ma notoriété"

Elise Lucet : "Je ne suis pas très à l'aise avec ma notoriété"
Élise Lucet à la présentation de la dynamique 2017-2018 de France Télévisions à Paris, le 5 juillet 2017.

Fabien Gallet

À la tête de Cash Investigation depuis 2012 et d'Envoyé Spécial depuis 3 ans, l'animatrice de France 2 est devenue une personnalité incontournable du petit écran. Un statut sur lequel elle s'est confiée dans un récent entretien avec Télé-Loisirs.

Depuis le 15 avril 2019, Elise Lucet s'affiche en Une de Télé-Loisirs. La journaliste a en effet accordé une longue interview au magazine, se montrant aussi "cash" que dans les émissions qu'elle propose sur France 2. Un marque de fabrique qui lui a permis de s'imposer comme l'un des visages du PAF préférés des Français. Ce qui, à ses yeux, ne présente pas que des avantages. "Au fil du temps, je suis devenue un symbole malgré moi du journalisme indépendant. On veut systématiquement me mettre dans cette position, c'est usant...", a-t-elle expliqué.

"Faire dix selfies de suite, ce n'est pas toujours agréable"

Malgré elle, Elise Lucet s'est donc retrouvée en haut de l'affiche, incarnant plus que quiconque Cash Investigation et Envoyé Spécial. "Cette personnalisation est abusive et je la combats ! (...) Ça me dérange d'être autant mise en avant. Cette image ne reflète pas la réalité", a-t-elle assuré à Télé-Loisirs avant d'aborder sa popularité : "Je ne suis pas très à l'aise avec ma notoriété. J'aime bien quand des téléspectateurs m'accostent dans la rue pour me dire : 'Si vous saviez ce qui est arrivé à ma tante !' ou bien : 'Je travaille dans telle société, vous devriez enquêter'... Mais quand je suis avec ma fille ou des amis et que je dois faire dix selfies de suite, ce n'est pas toujours agréable."

La journaliste de 55 ans ne plaisante pas non plus avec les réseaux sociaux. Elle demande "systématiquement" aux gens de ne pas poster les photos sur les réseaux sociaux. "Je n'ai pas envie que tout le monde sache où je suis et à quel moment", a-t-elle confié. Un choix qu'ils "respectent", selon celle qui assure être "très bien dans (sa) petite vie normale". "Je crois que c'est pour ça que les gens m'apprécient. Ils me considèrent comme quelqu'un d'accessible, que l'on peut arrêter à la pompe à essence ou quand je pousse mon Caddie", a conclu Elise Lucet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.