Eddy Mitchell : "coke", "casino"... Il évoque ses addictions

Eddy Mitchell : "coke", "casino"... Il évoque ses addictions
Eddy Mitchell sur le tournage du film "Salaud, on t'aime" de Claude Lelouch, le 31 juillet 2013.

Eddy Mitchell s'est récemment confié sur ses addictions. Cocaïne, jeux d'argent, alcool, tabac... La "Vieille Canaille" s'est livrée sans réserve ni langue de bois sur ces choses qui l'ont rendu accro.

Lors d'une longue interview accordée au JDD le 4 octobre 2020 à l'occasion de la sortie de son livre "Le Dictionnaire de ma vie", qu'il a co-écrit avec son fils Eddy Moine, Eddy Mitchell s'est livré sur certains de ses démons. L'interprète de Tu peux préparer le café noir a accepté de parler de ses addictions passées et actuelles, confiant notamment une anecdote surprenante sur son expérience de la cocaïne.

"J'avais besoin d'un stimulant"

C'est à la fin des années 1970 qu'Eddy Mitchell s'est laissé aller à consommer "un peu de came". "La coke, j'en ai pris quand je travaillais sous la contrainte, à l'instar de cette tournée Europe 1 en 1976 : 150 dates que j'avais acceptées pour les impôts. J'avais besoin d'un stimulant. J'ai fait toute la tournée sous coke, puis j'ai arrêté aussi sec", a-t-il avoué à nos confrères avant d'évoquer une autre dépendance dont il a souffert : "Pendant des années, j'ai joué. Dès l'ouverture du casino, de 16 heures à 7 heures du matin, j'étais à ma table de poker d'où je ne m'absentais que deux heures, pour mon spectacle."

C'est en 1983 sur le tournage du long-métrage "Attention, une femme peut en cacher une autre" de Georges Lautner, que celui qui a un jour giflé Johnny Hallyday a pris conscience de la pente glissante dans laquelle il était engagé : "J'ai décidé de me faire interdire de casino. Plus que de l'argent, j'ai perdu du temps. Ce fut l'une de mes seules addictions hormis la cigarette, l'alcool et un peu de came."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.