Donald Trump : 26 femmes l'accusent d'agression sexuelle

Donald Trump : 26 femmes l'accusent d'agression sexuelle
Donald Trump lors de la cérémonie d'assermentation à la Maison-Blanche à Washington, le 30 septembre 2019.

Fabien Gallet

Dans un ouvrage écrit par le réalisateur Barry Levine et la journaliste Monique El-Faizy à paraître le 22 octobre 2019, plusieurs femmes assurent avoir été agressées sexuellement par le président des États-Unis.

Alors qu'il fait actuellement polémique avec ses propos sur les Kurdes, en marge de l'offensive turque sur le nord de la Syrie, ou encore à la suite de son refus de coopérer à l'enquête visant à son éventuelle procédure de destitution, Donald Trump va encore une fois faire parler de lui et pas pour de bonnes raisons. Cette fois, c'est un livre qui lui porte préjudice rapporte le journal britannique The Independent. Intitulé "All the President's Women: Donald Trump and the Making of a Predator" ("Les femmes du président : Donald Trump et la fabrication d'un prédateur"), il rapporte les témoignages de 26 femmes lesquelles assurent avoir été victimes de "contact sexuel non désiré".

"Il m'a forcée à l'embrasser"

Les deux auteurs ont en effet recueilli les propos de nombreuses femmes. Il en ressort que "43 nouveaux cas de comportement inappropriés" sont mentionnées, comme l'explique le magazine Esquire - qui a publié sur son site des passages du livre à paraître le 22 octobre prochain - avant de partager les souvenirs de Karen Johnson. Cette dernière accuse Donald Trump, habitué des propos chocs, de l'avoir agressée lors d'une soirée du nouvel An organisée dans sa propriété située en Floride, au début des années 2000. "Je marchais juste vers la salle de bains. J'ai été attrapée et tirée derrière une tapisserie, et c'était lui. Je suis grande, et en plus je portais des talons. Il est fort, il m'a forcée à l'embrasser", s'est-elle souvenue avant de préciser : "Je n'ai pas eu mon mot à dire."

Comme le rappelle The Independent, le mari de Melania Trump "fait face à des accusations d'inconduite sexuelle depuis des années et les a toutes refusées". Le Président n'hésite d'ailleurs pas à critiquer les affirmations de ses plaignantes et accusatrices via son réseau social préféré, Twitter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.