Didier Deschamps : adolescent "je filais un mauvais coton"

Didier Deschamps : adolescent "je filais un mauvais coton"
Didier Deschamps qui arrive au camp d'entraînement de Clairefontaine le 11 novembre 2019.

Le sélectionneur de l'équipe de France de football masculin a levé le voile sur son adolescence entourée du groupe professionnel du FC Nantes. Au micro de Bixente Lizarazu, sur France Bleu le 13 septembre 2020, "DD" a fait mention de ses petits excès d'adolescent. Visiblement pour le meilleur, à en juger son palmarès qui est l'un des plus beaux du football français.

Didier Deschamps est venu sur le plateau de son ami et ancien coéquipier en sélection nationale, Bixente Lizarazu. Pour France Bleu, l'entraîneur, sacré champion du monde 2018, a dû livrer certaines indiscrétions au chroniqueur Xavier Monferran. Sur le plateau de "Planète Liza", il a en effet dévoilé quelques secrets sur son adolescence. Le journaliste début l'interview en affirmant : "Paraît-il, vous étiez un gros fêtard. Vous aimiez la fête, et c'est votre femme (Claude Deschamps, ndlr) qui vous a un peu calmé." Une question à laquelle il répond, sans hésitation aucune : "Ouais heureusement."

Sa femme l'a "stabilisé, calmé et remis sur le droit chemin"

Interloqué, Bixente Lizarazu, qui semblait tout savoir de son ami, demande si "c'est vrai ça ?", avant de supposer qu'il s'agit bien de son époque à Nantes. Didier Deschamps précise : "À Nantes, je filais un mauvais coton, comme on dit." Et de rajouter qu'il n'était pas "sur la bonne trajectoire". Si en effet il était "très sérieux au tout début", il dit ne pas avoir eu d'adolescence : "Je suis arrivé à l'âge de seize/dix-sept ans." Et pourtant, une fois qu'il a intégré le groupe professionnel des Canaries (surnom des joueurs du Football Club de Nantes), il dit avoir "découvert un peu la vie extérieure". À l'écouter, elle "était plutôt belle".

Bixente Lizarazu n'a pas pu s'empêcher d'en rigoler : "Mais quelle déception !" En effet, difficile d'imaginer le grand champion du ballon rond surnommé "DD" se livrer à des scènes de fête et d'excès. Pourtant, il semble bien en avoir profité un temps. Didier Deschamps rappelle aussi que son directeur sportif de l'époque, Robert Budzynski lui avait confié que c'était mieux "(qu'il) connaisse ça, là maintenant (...) parce qu'après, après tu ne reviens plus (dans un rythme de vie plus approprié à un footballeur professionnel, ndlr)". Il termine par avouer qu'en effet il en a bien profité, mais que sa femme l'a "stabilisé, calmé et remis sur le droit chemin".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.