Didier Barbelivien : ses étonnantes confidences sur Johnny Hallyday

Didier Barbelivien : ses étonnantes confidences sur Johnny Hallyday
Didier Barbelivien sur France Bleu à Paris, le 15 mai 2013.

Le chanteur a eu l'occasion de croiser la route de l'Idole des jeunes entre la fin des années 1970 et le début des années 1980. Une relation sur laquelle il est revenu pour Le Parisien à l'occasion de la sortie de son autobiographie.

Dans "Pleure pas nostalgie", qui sort ce mercredi 2 octobre 2019, Didier Barbelivien retrace son parcours, revenant sur les rencontres qui ont marqué sa vie, lui qui a écrit pour les plus grandes stars de la chanson, de Céline Dion à Dalida en passant par Patricia Kaas et qui s'est fait une petite peur avec Nicolas Sarkozy. Il est également l'auteur de Elle m'oublie, chanson interprétée par Johnny Hallyday à la fin des années 1970. "Quand je l'ai écrite, je ne l'avais jamais rencontré", a confié l'artiste de 65 ans au Parisien, ce mercredi.

"À partir de 22 heures, c'était un autre mec"

Plus qu'une simple collaboration, c'est une amitié qui est née entre les deux artistes. "J'ai eu la chance de le connaître, a poursuivi Didier Barbelivien. On s'est beaucoup vu jusqu'en 1982." De l'interprète d'Allumer le feu décédé il y a près de deux ans, il garde d'ailleurs l'image d'un homme aux multiples facettes : "C'était passionnant, car il y avait une dizaine de Johnny qui coexistaient à l'intérieur de lui, qui variaient en fonction du lieu et de l'heure. À partir de 22 heures, c'était un autre mec." Avec le Taulier, l'auteur partageait une même crainte. "Comme moi, il avait peur de la nuit. Après les dîners, tout le monde rentrait. Mais nous deux, on trouvait toujours une bonne raison de ne pas aller se coucher", s'est-il remémoré.

Didier Barbelivien s'est également souvenu de ce moment où il a un peu froissé le défunt époux de Laeticia Hallyday : "En 1978, il voulait que je l'accompagne aux États-Unis pour enregistrer l'album 'Hollywood' mais j'ai refusé parce que je venais de rencontrer Christine, la mère de mon fils. À 24 ans, tout le monde était atterré par ma décision, en particulier Johnny qui n'était pas très content. C'est le truc le plus fou que j'ai fait, je crois."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.