Diam's dénonce le star system : "J'avais tout perdu humainement"

Diam's dénonce le star system : "J'avais tout perdu humainement"
Diams sur le plateau de l'émission Le Grand Journal à Cannes, le 15 mai 2010.

Après une longue période de silence, Diam's est de nouveau active sur les réseaux sociaux. Sur son compte Instagram, elle publie fréquemment des extraits de ses livres afin d'expliquer à ses fans ses choix de vie. Le 7 juin 2020, elle a une nouvelle fois pris la parole en story pour dénoncer les dérives du star system.

La Boulette se fait de moins en moins discrète. En 2012, Diam's mettait fin à sa carrière dans le rap et disparaissait totalement des écrans radars. Depuis, elle a publié deux livres et s'est lancée dans de nouveaux projets, très éloignés de l'univers de la musique. Pourquoi l'interprète de Confessions nocturnes a-t-elle décidé de se couper totalement du milieu qui l'a rendue célèbre ? Dans ses dernières publications Instagram, Mélanie Georgiades, dite Diam's, livre une nouvelle fois sa vérité.

 

Après un début de carrière fulgurant et quatre albums à succès, Diam's a brutalement tout arrêté pour disparaître de la vie publique. Depuis, elle s'est convertie à l'Islam et dans une publication Instagram du 17 mai, l'artiste s'est souvenue du jour où elle a pris cette décision : "C'est avec cette vue, depuis ma chambre que j'ai débuté la lecture du Coran qui a bouleversé ma vie. La nuit tombée, je lisais seule sur la plage, éclairée par la lune... (...) Je m'endormais parfois dehors et me réveillais en sursaut avec l'intime conviction qu'Allah était le Créateur de toute chose et qu'il ne m'avait pas créée en vain... J'allais me convertir à l'Islam, je le ressentais au plus profond de moi." Des mots issus de son premier livre : "Diam's, autobiographie".

"Combien de stars passent leur vie à se donner un genre ?"

Dans sa story Instagram du dimanche 7 juin, c'est cette fois-ci dans son second livre "Mélanie, française et musulmane" que Diam's a puisé quelques mots pour rappeler les raisons qui l'ont poussée à disparaître de la scène médiatique : "J'avais épuisé mon intérêt pour le milieu après avoir tout gagné dans le business de la musique mais aussi tout perdu humainement. J'avais besoin de souffler, de recouvrer 'une vie normale', avec des gens 'normaux' et l'humilité."

Et l'interprète de Jeune demoiselle de continuer en dénonçant les artistes qu'elle estime hypocrites : "Il ne faut pas se leurrer lorsque vous êtes célèbre et admiré vous développez forcément une part de suffisance. Combien de stars passent leur vie à se donner un genre, cachées derrière des lunettes ou des chapeaux, à entretenir le mystère sur elles ?" Et si l'amie de Vitaa n'a pas cité de noms, nul doute que ses propos risquent de faire grincer quelques dents.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.