Découvrez ces politiciens qui se lancent sur le réseau social Tik Tok

Découvrez ces politiciens qui se lancent sur le réseau social Tik Tok
Jean-Luc Melenchon lors d'un meeting sur la reforme des retraites à Ivry sur Seine, France, le 27 février 2020.

Découvrez Tik Tok, ce réseau social chinois de partage de vidéo. Cette application commence à se normaliser en devenant un canal de communication pour les politiciens de tous bords. Récemment, c'est Jean-Luc Mélenchon, chef de file de la France Insoumise qui s'y est lancé.

En premier lieu en France, c'est le chef de l'État Emmanuel Macron qui s'est lancé sur la plateforme vidéo. Quoi de plus logique que de s'adresser à la génération Z sur les réseaux sociaux pour féliciter les jeunes bacheliers.

Réponse expéditive de Jean-Luc Mélenchon, décidément très ouvert aux nouvelles technologies avec aussi plus récemment l'organisation d'un meeting numérique, qui non pas sans humour débute au pied d'un panneau de la station de métro parisien "République" pour se pointer du doigt juste après. Comprendre ici la subtile référence à son désormais célèbre "la République, c'est moi !". Et le député LFI de continuer avec une référence culturelle très adéquate à la population 18-25 ans du réseau social : "Il t'appelle pour ton bac, toi tu parles à Macron moi je m'appelle Mélenchon. Tu hors de ma vue, va voir ton Parcoursup !". La phrase est complète et fait référence au tube de Wedjene.

"Tu hors de ma vue"

Agnès Buzyn, candidate à la mairie de Paris, s'est aussi inscrite sur le réseau social. Elle a tenté d'envoyer aux urnes les plus jeunes votants pour les récentes élections municipales. Non sans peine, la troisième à la course aux municipales de Paris aura essuyé un échec assez frappant. La faute à ses vidéos très policées qui rompent trop durement avec les codes de Tik Tok ?

De l'autre côté des Alpes, c'est Matteo Salvini qui connaît de fortes audiences sur Tik Tok. L'ancien Premier ministre rassemble plus de 300000 abonnés avec déjà plus de 2,5 millions de mentions "J'aime" à ses publications. Le président polonais Andrzej Duda, qui comptabilise 150 000 abonnés de plus que Salvini, aime aussi désormais se lancer dans une communication rajeunie avec des semblants de montages rigolos.

Ce phénomène social sert aussi d'arme politique outre-Atlantique. On a pu voir ces dernières semaines Tik Tok être utilisé par des détracteurs de Donald Trump. Ils ont propagé un appel au boycott d'une réunion publique du Président américain. Les vidéos étant hashtaguées, donc facilement reconnaissables et trouvables, l'évènement sur Tik Tok a été un énorme succès grâce aux nombreux fans de K-pop, tous rassemblés dans cet affront envers le candidat républicain. Ils ont pour beaucoup réservé des places pour ce meeting en sachant qu'ils ne s'y présenteraient pas. Une grande partie des tribunes sont donc restées vides. Et ceux-ci de rigoler sur les réseaux sociaux de leurs fausses excuses concernant leur absence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.