Déconfiné, mais à quel prix ? Elie Semoun dénonce

Déconfiné, mais à quel prix ? Elie Semoun dénonce
Elie Semoun lors de la soirée de lancement de la Casa Corona, Paris, le 18 Avril 2018.

Si pour certains le déconfinement sonne comme une libération, pour d'autres il est source de stress. Parmi ces derniers, l'humoriste Elie Semoun, qui a publié sur Instagram un texte dans lequel il dénonce le comportement et l'attitude de certains français en cette période inédite.

Pendant le confinement, Elie Semoun a vécu des moments difficiles. Deux mois marqués par l'inquiétude liée à la situation de son père, atteint de la maladie d'Alzheimer et hébergé en Ehpad, à qui l'humoriste ne pouvait pas rendre visite. Deux mois pendant lesquels l'humoriste s'est également désolé de ne pas parvenir à être productif, constatant qu'à l'inverse de certains de ces amis, il n'arrivait pas à mettre à profit cet isolement pour écrire des textes. À l'heure de la mise en place de la seconde phase de déconfinement, c'est désormais le comportement de ses compatriotes qui met à rude épreuve les nerfs de l'artiste.

Le 6 avril 2020, Elie Semoun et son acolyte Franck Dubosc publiaient sur les réseaux sociaux un sketch intitulé "Et après ?", une vidéo d'une minute dans laquelle le duo imaginait le monde post-confinement et évoquait la situation actuelle avec nostalgie, comme s'il s'agissait d'un souvenir lointain. "Cette époque où on se serrait la main avec le coude", se rappelait notamment le réalisateur de "Ducobu 3" avec ironie. Aujourd'hui, le déconfinement n'amuse plus Elie Semoun, comme il l'a expliqué sur Instagram via une publication qui dénonce une situation anxiogène et des comportements inquisiteurs.

"Quand est-ce qu'on se retrouve ?"

"Je n'aime plus sortir" confie Elie Semoun avant d'expliquer pourquoi : "Hier je me suis fais insulter par une femme parce que mon bras l'avait frôlé. Dans les magasins on se contourne comme s'il y avait un mur invisible. Dans la rue on ose pas se regarder comme si c'était une contamination potentielle. Je comprends la peur mais va-t-on pouvoir vivre longtemps dans cette atmosphère de délation, de méfiance, de gels et de masques ? Quand est-ce qu'on se retrouve ?" Les retrouvailles espérées par le comédien se feront peut-être à l'occasion de la réouverture des bars et terrasses de cafés, désormais effective sur tout le territoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.