Daphné Roulier dénonce le harcèlement sexuel dont elle a été victime à Canal+

Daphné Roulier dénonce le harcèlement sexuel dont elle a été victime à Canal+
Daphné Roulier au 42e Festival du cinéma américain de Deauville, le 8 septembre 2016.

Lors d'une récente interview accordée au journal Le Monde, Daphné Roulier a révélé avoir été victime de sexisme à plusieurs reprises au cours de sa carrière journalistique.

Daphné Roulier est connue pour ne pas garder sa langue dans sa poche. Invitée sur le plateau de C à vous (France 5) en novembre 2019, la journaliste de 51 ans avait par exemple raconté de façon crue son interview de Quentin Tarantino en 2007. "Je lui offre mes pieds et il bande comme un âne. (...) L'interview dure 30 minutes comme ça et Quentin a un braquemard géant", avait-elle confié.

Une anecdote très embarrassante pour le réalisateur américain dont elle a reparlé dans les colonnes du Monde, samedi 18 janvier 2020, mais pas seulement... La présentatrice de Rayon Cult' sur Paris Première en a également profité pour évoquer la face sombre du PAF, en affirmant avoir été victime de harcèlement sexuel lorsqu'elle travaillait encore chez Canal+.

Des agressions à répétition

"En France, soit on est vachement veinards, soit on est de sacrés hypocrites. Il n'y a jamais aucune histoire de harcèlement dans les médias. Cela veut dire que ça n'existe pas ?", a-t-elle d'abord lancé, avant de poursuivre : "J'ai été amenée à vivre certaines choses. On m'a proposé d'animer Nulle part ailleurs. Mais il fallait que je pratique une mammoplastie. Un jour, une vedette du petit écran m'a coincée dans un couloir. Un autre jour, à Cannes, un patron m'a dit : 'T'es bonne. Tu viendrais pas me rejoindre dans ma chambre ?'"

Malgré ces tristes péripéties, Daphné Roulier n'a pourtant jamais déposé plainte contre ses harceleurs, par peur de se faire virer. "Un soir, une demi-heure avant ma prise d'antenne, un responsable de Canal m'a convoquée dans son bureau. Il m'a vouvoyée : 'J'ai quitté ma femme hier et, aujourd'hui, je vous demande en mariage.' Cela ne m'a jamais effrayée, j'ai toujours su me défendre. Après, il m'a harcelée pendant deux ans. Si j'avais porté plainte, je n'aurais pas pu continuer à travailler. On a aussi voulu me retirer de l'antenne parce que j'étais enceinte", a-t-elle conclu en toute transparence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.