Danièle Evenou sur la Covid : "Cette maladie empêche les gens d'être heureux"

Danièle Evenou sur la Covid : "Cette maladie empêche les gens d'être heureux"
Danièle Evenou lors de la présentation en avant-première de "The Gazelles" à l'Unesco à Paris, le 24 novembre 2017.

Invitée sur le plateau de Non Stop People samedi 19 décembre 2020, Danièle Evenou a été interrogée sur sa situation financière à l'heure où le monde de la culture est à l'arrêt. Elle en a alors profité pour dévoiler ses craintes concernant le coronavirus.

L'absence de scène à laquelle elle est confrontée depuis neuf mois, l'actrice Danièle Evenou n'a "pas eu le temps d'y penser". Celle qui s'est découvert une passion pour le jardinage pendant le confinement est en effet très intéressée par l'actualité, "dont la politique, dont ce Covid", ce qui occupe beaucoup ses journées. "Je n'ai pas le temps de me dire : 'Quel dommage, j'aimerais être sur scène.' Non ! Moi je dis : 'Quel dommage que cette maladie empêche les gens d'être heureux'", a-t-elle indiqué sur Non Stop People.

"Je trouve que nous ne sommes pas assez prudents"

La comédienne de 77 ans, qui a perdu son mari en octobre 2018, ne rencontre pas de problèmes financiers malgré la situation actuelle. "Je vais vous faire un aveu. Je suis salariée. Quel grand moment ! J'ai ma retraite et je ne suis pas quelqu'un qui a dépensé son argent n'importe comment", a-t-elle confessé. Son inquiétude se trouve plus dans le virus en lui-même que dans ses répercussions sur sa carrière : "Je mets mon masque, je fais très attention, je trouve que nous ne sommes pas assez prudents. Mes fils m'ont tellement disputés au téléphone : 'Maman, si tu meurs, on ne pourra même pas aller à ton enterrement.' Et c'était vrai (...) Donc rien que pour ça je ne voulais pas avoir la maladie."

Danièle Evenou a perdu plusieurs proches à cause du Covid et avoue en avoir "peur". "Il paraît qu'on souffre beaucoup pour s'en remettre. Et à mon âge, même si je ne les fais pas... Moralité, il faut être en très bonne santé pour avoir cette maladie", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.