Daniel Auteuil raconte comment se passe une matinée lambda chez lui

Daniel Auteuil raconte comment se passe une matinée lambda chez lui
Daniel Auteuil lors du photocall lors de la 45e cérémonie des César à la salle Pleyel à Paris, le 28 février 2020.

Véritable icône du cinéma français, Daniel Auteuil est, comme beaucoup d'autres artistes en cette période, condamné à patienter jusqu'à ce que les salles de cinéma et de théâtre rouvrent. Reclus dans sa propriété familiale à Avignon, le comédien réapprend à vivre au ralenti, entouré de sa famille. Un quotidien qu'il a accepté de raconter dans l'émission Sept à Huit, dimanche 7 février 2021.

Au même titre que bien d'autres artistes français et internationaux, Daniel Auteuil commence à trouver le temps long... Sa carrière étant mise entre parenthèses depuis le début de la crise sanitaire, l'acteur de 71 ans s'est réfugié en Provence, région qui lui est chère, pour "patienter". "Je ne vais pas aller dans la rue chanter, jouer et lire des poèmes parce que j'ai un besoin irrépressible tout d'un coup de m'exprimer. Non, ça va, je peux tenir. Il faut se dire qu'on va attendre, qu'après on va se retrouver et tout ira être bien", déclare-t-il avant d'ajouter avec enthousiasme : "Le vaccin est la seule solution, me semble-t-il, pour sortir enfin de cette tragédie. J'attends mon tour avec impatience."

"Je suis en jachère"

Fini l'emploi du temps bien chargé ! Depuis bientôt un an, le rythme de vie de Daniel Auteuil s'est drastiquement ralenti. Habitué à être toujours en activité, le comédien féru de musique mène désormais un quotidien bien plus banal. "Je me lève assez tôt. Je prépare le petit-déjeuner pour mon fils, je l'emmène à l'école et ensuite je reviens. J'apporte alors le thé à ma femme et nous discutons de ce qu'elle va faire dans son travail, parce qu'elle est peintre. Je lui dis un peu ce que je vais faire. Mais comme c'est toujours la même chose, je finis par arrêter de lui en parler. En fait, je suis en jachère", conclut-il avec humour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.