DALS : une danseuse phare lance une pétition pour retrouver son amoureux

DALS : une danseuse phare lance une pétition pour retrouver son amoureux
Marie Denigot à l'inauguration de la statue de cire de "Eric Antoine" au musée Grévin à Paris le 10 octobre 2018.

Marie Denigot, ancienne danseuse professionnelle de Danse avec les stars parle de la distance qui la sépare de son chéri, le Russe Nikolay Levchenkov, à cause des mesures prises pour la crise sanitaire. Elle profite de cette situation pour se lancer dans la défense des droits des couples non mariés. La danseuse qui a effectué trois saisons dans l'émission est encore séparée de son homme.

Marie Denigot n'a pas pu passer le confinement avec son chéri de nationalité russe, qui était dans son pays natal lui aussi. Cependant, ils ne peuvent toujours pas se retrouver. En cause, l'interdiction de retrouver un conjoint s'il ne s'agit pas d'une épouse/époux. La danseuse que nous n'avons pas vue réapparaître cette saison dans Danse avec les Stars lance le hashtag "Love is not tourism", ou "L'amour n'est pas du tourisme" en français, pour marquer le fait que, certes non pacsés ou mariés, ils s'aiment avec Nikolay Levchenkov.

"Un couple n'est pas que papier en mairie"

Elle lance non pas sans fierté ce combat : "Si mon Insta peut aider des dizaines d'autres couples comme nous alors ça en vaut la peine ! Une petite signature pour un coup de main qui donnerait beaucoup de bonheur ! Des solutions existent, test Covid 48h avant le départ, quarantaine obligatoire... tous sont prêt à s'y soumettre", tout en concluant en remerciant les futurs signataires de cette pétition de leur "aide précieuse".

Marie Denigot n'oublie pas de mentionner la commission européenne dans ses posts sur Instagram, tout en rajoutant l'hashtag "letusmeetnow", ou "Laissez-nous nous retrouver", et "liftthetravelban" traduit "Levez l'interdiction de voyager". La danseuse spécialisée en danse latine et en samba va vraiment être heureuse en retrouvant son chéri une fois tous ces problèmes partis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.