Cyril Hanouna : nouvelle querelle atténuée par Arthur

Cyril Hanouna : nouvelle querelle atténuée par Arthur
Cyril Hanouna sur l'émission "Touche pas à mon poste" (TPMP) à Paris, le 15 septembre 2016.

Cyril Hanouna et Arthur se sont lancés dans un petit règlement de compte par réseau social interposé. Sur Twitter, les deux animateurs ont commencé à s'écharper sur leurs audiences respectives, mais aussi à travers des attaques physiques par l'un des intéressés.

Le lendemain de la diffusion du numéro de Vendredi, tout est permis du 14 août 2020 sur TF1, Cyril Hanouna est monté au créneau pour rassurer ses fans quant aux audiences de ses propres émissions en tapant sur celles d'Arthur : "C chaud Put1 ! Ça fait flipper pour la rentrée ces scores sur TF1 ! (sic)" Compétition dans le PAF oblige, il a continué de rassurer ses "fanzouz" en leur disant qu'on "va tout faire pour faire au mieux".

"Quel triste exemple nous avons donné ce matin"

S'en est suivi un échange de tweets salés entre les deux animateurs stars de leur chaîne respective. Hanouna, qui a d'ailleurs repris sur C8 cette année l'animation de À prendre ou à laisser, a lancé la première pique. Arthur commence par lui répondre qu'il "ne lui en veut pas car (il) sait que (Hanouna) l'aime", mais précise que Hanouna "n'a jamais fait (ses chiffres) dans toute sa carrière". Puis la star de C8 se lance dans des attaques physiques sur le compagnon de Mareva Galanter. Il reposte une récente photo Instagram du présentateur franco-marocain de 54 ans en commentant : "Frérot regarde toi t fatigué! T es au bout du rouleau! Prends une camomille et prends du repos! (sic)". Puis Cyril Hanouna de renchérir en comparant Arthur à un flan aux oeufs...

Arthur, qui a présenté À prendre ou à laisser de 2004 à 2006 puis de 2009 à 2010, a développé et s'est excusé dans un post Instagram le dimanche. Il débute ainsi son message : "Ce matin j'ai répondu à une énième provocation sur les réseaux. La fameuse goutte d'eau... Je n'aurai pas dû." Il a aussi précisé qu'il a "répondu à des insultes qui lui étaient adressées. C'est déplacé. Cela ne (lui) ressemble pas et ce n'est pas l'image (qu'il) veut renvoyer". Arthur, qui a lancé un format spécial pour le confinement avec Show must go home, conclue sagement son post : "Quel triste exemple nous avons donné ce matin. J'ai dérogé à ma devise. Le silence est le meilleur des mépris."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.