Cristina Cordula : dans la mode, les abus sexuels "arrivent souvent"

Cristina Cordula : dans la mode, les abus sexuels "arrivent souvent"
Cristina Cordula, ambassadrice de l'Association Octobre Rose 2019 à l'occasion du lancement de leur 26e campagne sur le Champ-de-Mars à Paris, le 1er octobre 2019.

Léandro Carvalho

Invitée sur le plateau de Touche pas à mon poste lundi 7 octobre 2019, Cristina Cordula a apporté son témoignage sur les abus sexuels dans le milieu de la mode. Des faits qui arrivent "souvent", selon l'animatrice.

Le 7 octobre, l'agent de mannequins Jean-Luc Brunel, qui n'avait pas donné signe de vie depuis juillet alors qu'il est mis en cause dans l'enquête pour "viols" et "agressions sexuelles" ouverte par la justice française dans l'affaire Epstein, a refait surface. L'homme "s'est manifesté auprès du parquet de Paris, l'informant qu'il se tenait à la disposition de la justice", a précisé son avocate, Maître Corinne Dreyfus-Schmidt.

Ça "arrive souvent"

Face à cette annonce, l'équipe de Touche pas à mon poste a questionné Cristina Cordula sur l'envers du décor de la mode. Venue faire la promotion de son prochain livre "Be Yourself", elle a partagé des révélations accablantes sur les agressions sexuelles. "Ça arrive très souvent", a confié la future animatrice d'Objectif 10 ans de moins. "C'est que c'est vraiment ce qui se passe. Les filles, elles ont peur de dire non, elles sont encore trop jeunes dans leur tête", a continué la styliste. Une déclaration à laquelle la chroniqueuse Géraldine Maillet a également réagi puisqu'elle a comparé les mannequins à des "proies idéales".

Cristina Cordula a tout de même précisé qu'il ne lui était jamais rien arrivé de tel au cours de sa carrière. "Moi, ça ne m'est pas arrivé car j'avais déjà une grande gueule. Je ne laissais pas les gens m'approcher", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.