Covid-19 : Jean-Marie Bigard se moque des joueurs du PSG contaminés

Covid-19 : Jean-Marie Bigard se moque des joueurs du PSG contaminés
Jean-Marie Bigard au Festival des Plages du Rire à Nice le 10 juillet 2018.

Sur son compte Twitter, Jean-Marie Bigard a blagué sur les circonstances de la contamination des joueurs du PSG au coronavirus.

Mercredi 2 septembre 2020, le PSG a confirmé que certains de ses joueurs étaient suspectés d'être atteints du coronavirus. Quelques jours plus tard, le club - qui a récemment joué la finale de la Champions League -, a précisé que trois de ses footballeurs (Neymar, Di Maria et Paredes) étaient bel et bien contaminés. "Trois joueurs du PSG sont confirmés positifs au test SARS-CoV-2 et sont soumis au protocole sanitaire approprié. L'ensemble des joueurs et du staff continueront à réaliser des tests pendant les prochains jours", a-t-il expliqué dans un communiqué.

Jean-Marie Bigard veut l'adresse du cluster

Après l'annonce de cette nouvelle, le compte Secret News a publié un article affirmant que le foyer de contamination avait été identifié, en expliquant que les joueurs ont attrapé le virus après avoir passé des vacances ensemble à Ibiza. Un article illustré à l'aide d'une photo sur laquelle on découvre une femme de dos, en maillot de bain, avec son postérieur en premier plan.

Ni une ni deux, Jean-Marie Bigard - connu pour son humour cinglant et potache -, a trouvé l'occasion idéale de se moquer de la situation. "Bonjour PSG. Pouvez-vous me transmettre l'adresse de votre cluster svp? J'ai une ordonnance", a-t-il lancé. Amusés par cette phrase, de nombreux internautes ont fait également part de leurs réactions similaires. "Il va y avoir du monde dans la salle d'attente !", "Oui moi aussi, je veux l'adresse et merci beaucoup cul", peut-on par exemple lire en commentaires, ou encore : "J'ai pas d'ordonnance mais je me sens pas bien il me faut aussi l'adresse !"

Si vous êtes vous aussi fan d'humour, découvrez des spectacles sur la VOD d'Orange !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.