Covid 19 : Flavie Flament se dit lassée "de ne pas pouvoir toucher les gens"

Covid 19 : Flavie Flament se dit lassée "de ne pas pouvoir toucher les gens"
Flavie Flament au Salon du Livre de Paris, le 26 mars 2017.

La crise sanitaire a bouleversé Flavie Flament, mais elle lui a également inspiré un roman, "L'Étreinte" dans lequel elle raconte l'histoire d'un couple dont l'idylle se retrouve chamboulée par le confinement. Invitée de l'émission L'Entretien du Jour, l'animatrice a confié sur RTL le 2 octobre 2020 à quel point les mesures de distanciation physique l'ont affectée.

Le 15 avril 2020, Flavie Flament donnait à Yahoo des nouvelles de sa vie en confinement. Le premier mois de cette période si particulière, l'animatrice l'a passé avec pour seuls compagnons ses deux chats, "un gros chartreux et un énorme maine coon qui ne font pas assez de câlins" avant d'accueillir Enzo, le fils de 16 ans qu'elle a eu avec Benjamin Castaldi, lui même plus perturbé par le port du masque que par la distanciation physique. Lorsqu'on lui avait demandé à l'époque de définir son confinement en trois mots, Flavie Flament avait alors répondu : "réflexion, écriture et radio". Aujourd'hui, le roman qu'elle a écrit en confinement, "L'Étreinte" est paru aux éditions JC Lattès, et l'auteure y retranscrit notamment le manque de contact humain qu'elle a ressenti.

Quand Flavie Flament vivait "recluse"

La quatrième de couverture de "L'Étreinte" résume ainsi l'ouvrage : "Un homme et une femme tombent amoureux à l'heure où ils ne peuvent plus se voir. Comment vivre le désir lorsqu'il est impossible de se toucher et de s'étreindre ? Et quand ils le pourront enfin, qu'adviendra-t-il de leur histoire ? Sensible et profond, 'L'Étreinte' explore avec finesse le manque, le fantasme et les clefs de l'attachement." Une histoire qu'a imaginé Flavie Flament alors qu'elle était confinée et "persuadée" qu'elle allait pour toujours "vivre recluse avec des chats", comme elle l'a confié sur les ondes de RTL avant de s'interroger : "Peut-on conserver un amour à distance basé sur le rêve, sur le fantasme, sur la projection quand on a pas la vérification de la chair ?" Et celle qui a déjà signé quatre romans de conclure par un cri du coeur : "J'en ai crevé de ne pas pouvoir toucher les gens."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.