Coluche : grâce à la justice, ses enfants devraient récupérer 1 million d'euros

Coluche : grâce à la justice, ses enfants devraient récupérer 1 million d'euros
Portrait de Coluche réalisé à Paris, en 1976.

Opposés depuis plusieurs années à l'ex-producteur de leur défunt père sur l'épineuse question de sa succession, Marius et Romain Colucci ont remporté un nouveau bras de fer. Pactole à la clé.

Tout vient à point à qui sait attendre dit le proverbe. Les deux fils de Coluche l'ont appris à leur dépens. Et pour cause, après des années de procédure, le litige qui oppose Marius et Romain Colucci à Paul Lederman, l'ancien producteur de l'humoriste, vient de tourner en leur faveur. C'est ce qu'à fait savoir le magazine Capital, mardi 3 décembre 2019.

Une deuxième victoire pour les fils Colucci

Rappel des faits : à la fin des années 1980, après le décès de Coluche, son ex-femme, Véronique Kantor, accepte de vendre à Paul Lederman un catalogue de sketchs reçu au moment de son divorce pour environ 230 000 euros. Or, pour Marius et Romain, pas question de céder la vingtaine de sketchs enregistrés avant et après le mariage de Véronique Kantor, soit avant 1975 et après 1981. Et pour cause, aux yeux des deux frères, ces derniers relevaient de la succession Colucci. Ils saisissent donc une première fois la justice et, courant 2017, obtiennent en partie satisfaction sur 12 enregistrements dont "C'est l'histoire d'un mec" et reçoivent alors 400 000 euros d'arriérés de redevance.

Deux ans plus tard, les deux frères obtiennent une nouvelle fois raison. Selon Capital, "la Cour d'appel de Versailles a fini par trancher, mardi 26 novembre 2019", considérant que 9 autres sketchs de l'humoriste "devaient rester dans le patrimoine des enfants et ne pas faire partie de la transaction financière conclue entre Véronique Kantor et Paul Lederman". Ce dernier, toujours selon Capital, a donc été "condamné à leur verser 40 000 euros de provisions, dans l'attente des décomptes d'exploitations des enregistrements". Une décision qui, d'après les estimations du magazine, pourrait rapporter à la fratrie "la bagatelle d'un million d'euros". Reste à savoir si l'ex-producteur de Coluche se pourvoira en cassation...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.