Clémentine Célarié et Jean-Pierre Pernaut agacés par les mesures du gouvernement

Clémentine Célarié et Jean-Pierre Pernaut agacés par les mesures du gouvernement
Clémentine Celarié lors du 8e Festival 2 Valenciennes, le 21 mars 2018.

Alors que le gouvernement multiplie les mesures pour tenter d'enrayer la pandémie liée au coronavirus, plusieurs personnalités publiques font part de leur agacement et de leur incompréhension dans les médias, en particulier en ce qui concerne la fermeture des lieux culturels. C'est le cas par exemple de Clémentine Célarié et de Jean-Pierre Pernaut, qui ont tous les deux poussé des coups de gueule cette semaine.

Réputé pour ne pas avoir la langue dans sa poche, Jean-Pierre Pernaut s'est exprimé en toute franchise lundi 11 janvier 2021 dans Une heure en France, sur France Bleu. "Je ne comprends pas qu'on peut s'entasser dans le métro et qu'on ne peut pas aller au cinéma", a-t-il indiqué, soulignant que "toutes les mesures de distanciation sont prises" dans les lieux culturels.

"Y a-t-il eu un foyer sur un tire-fesse ?"

"C'est difficile pour les artistes mais c'est difficile pour tous les gens qui travaillent pour eux. C'est-à-dire les costumiers, les régisseurs dans les salles, les gens qui placent dans les salles. On pense à tous ces gens-là qui sont les oubliés de la crise", a poursuivi le prédécesseur de Marie-Sophie Lacarrau avant de défendre également les stations de ski : "Je ne comprends pas du tout pourquoi les remontées mécaniques sont fermées. Y a-t-il eu un foyer sur un tire-fesse ? Non."

Clémentine Célarié, pour sa part, s'est exprimée le 13 janvier sur BFMTV. Elle a alors plaidé pour la réouverture des salles de spectacles. "Les théâtres n'ont jamais été des zones dangereuses. C'est un manque de respect, de considération, a-t-elle martelé. (...) Il faut libérer les théâtres et les cinémas ! C'est bien plus policé que les magasins."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.