Clémence Botino, Miss France 2020, victime de racisme : une plainte déposée

Clémence Botino, Miss France 2020, victime de racisme : une plainte déposée
Sylvie Tellier, Vaimalama Chaves, Clémence Botino et Jean-Pierre Foucault lors de l'élection de Miss France 2020, le 14 décembre 2019.

Après son élection le 14 décembre 2019, Clémence Botino, la nouvelle Miss France, a été la cible de propos racistes sur les réseaux sociaux. Le 26 décembre, le CRAN (Conseil représentatif des associations noires) a annoncé qu'une plainte avait été déposée.

Élue Miss France 2020 depuis 2 semaines à la suite de Vaimalama Chaves, Clémence Botino reçoit de nombreux compliments sur les réseaux sociaux. Mais d'autres internautes, qui lui préféraient la prétendante Lou Ruat, critiquent la jeune Guadeloupéenne. D'autres encore font preuve de racisme, ce qui a conduit le CRAN à déposer une plainte auprès du parquet de Paris.

Des propos qui doivent être "sanctionnés"

Clémence Botino n'est pas la seule à avoir fait l'objet de tels propos. C'est aussi le cas d'Évelyne de Larichaudy, Miss Île-de-France, d'origine réunionnaise et chinoise. "Il faut que ces propos soient sanctionnés, ils sont totalement inacceptables", s'est indigné Ghyslain Vedeux, le président du CRAN, auprès de l'AFP. Ce dernier a également dénoncé l'inefficacité de la plateforme Pharos, qui sert entre autres à dénoncer le harcèlement en ligne. "Il n'y a eu aucune réaction des autorités, ni du gouvernement, ni même de Marlène Schiappa qui est d'habitude la première à monter au créneau", a-t-il ajouté.

De son côté, Miss France 2020 peut compter sur le soutien de nombreux admirateurs et admiratrices, mais aussi d'anciennes reines de beauté. Corinne Coman par exemple, ancienne Miss Guadeloupe élue Miss France 2003, a dénoncé la "violence inouïe" à l'encontre de Clémence Botino.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.