Clémence Botino : Miss France 2020 contrainte de "jeter" des cadeaux de ses fans

Clémence Botino : Miss France 2020 contrainte de "jeter" des cadeaux de ses fans
Clémence Botino (Miss France 2020) lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" au théâtre du Châtelet à Paris, le 22 janvier 2020.

Dans une publication Instagram datant du 22 juillet 2020 au soir, la reine de beauté a confié qu'elle avait été contrainte de "jeter une bonne partie de (ses) affaires", y compris des cadeaux offerts par ses fans. Une conséquence du terrible incendie ayant ravagé son immeuble en début de mois.

Dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 juillet 2020, Clémence Botino a été sauvée d'un incendie mortel ayant frappé l'immeuble dans lequel se trouve son appartement. Si elle s'en est sortie choquée mais indemne, son logement est désormais "inhabitable", comme l'avait révélé Sylvie Tellier à LCI. Le 21 juillet, Miss France a donc dû se résigner à le vider, se séparant d'objets lui appartenant.

"Sachez que j'ai gardé vos lettres"

"Hier nous avons vidé l'appartement Miss France, j'ai dû jeter une bonne partie de mes affaires car la suie (fumée d'incendie) est nocive et détériore la plupart des objets. J'ai dû me séparer de beaucoup de souvenirs liés ou pas à Miss France... Ce sont aussi vos souvenirs. Tous ces petits mots, vos petites attentions. Certains reconnaîtront leurs cadeaux (...)", a révélé l'ancienne Miss Guadeloupe sur Instagram en légende de photos avec les pompiers de Paris. "Sachez que j'ai gardé vos lettres, même enfumées, je ne peux pas m'en séparer comme ça. Elles sont uniques et me rappellent à quel point j'ai de la chance de vivre cette année !", a-t-elle ajouté.

Malgré tout, la reine de beauté voit le bon côté des choses. "Rien dans la vie n'arrive par hasard, le plus important est de rester positif et continuer à se donner les moyens d'avancer et d'aller encore plus loin", a-t-elle écrit avant de se rendre à l'élection de Miss Béziers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.