Claude Lelouch : "Recherché par la Gestapo", sa mère l'a sauvé

Claude Lelouch : "Recherché par la Gestapo", sa mère l'a sauvé
Claude Lelouch au Festival de Cannes, le 19 mai 2019.

Invité sur le plateau de l'émission C à vous lundi 25 mai 2020, le réalisateur Claude Lelouch a raconté un souvenir vécu pendant l'Occupation et révélé comment sa mère et lui avaient échappé à la Gestapo. Une anecdote aussi émouvante que terrifiante.

Claude Lelouch a dévoilé lundi dernier une partie de sa vie à laquelle il fait rarement allusion : son enfance pendant la Seconde Guerre mondiale. Invité sur le plateau de C à vous pour parler du tournage de son prochain film consacré à un champion de Formule 1, le réalisateur de "L'aventure c'est l'aventure" a commenté l'intervention d'Anne Sinclair, invitée dans le cadre de la promotion de son livre consacré à son histoire familiale, en choisissant de raconter une partie méconnue de son enfance.

Dans son livre "La Rafle des notables", Anne Sinclair évoque les heures sombres de notre histoire, vécues directement par ses parents. Une période trouble que celui qui a refusé de tourner avec Marlon Brando a lui aussi vécu : "Moi, j'ai connu l'Occupation", a-t-il annoncé avant de développer : "J'ai été recherché par la Gestapo avec ma mère, donc c'est une période que je connais bien. Je suis un peu plus âgé que toutes les personnes qui sont autour de cette table donc j'ai vécu cette période." Face à un plateau devenu soudainement très silencieux, Claude Lelouch a alors entrepris de raconter une histoire qui fait froid dans le dos.

"On a été arrêtés"Grâce à sa mère, le réalisateur de 82 ans a échappé à un destin tragique : "J'ai échappé aux camps. Un soir, on a été arrêtés. On passait la ligne de démarcation et on a demandé à ma mère ses papiers, qui étaient faux. Donc on a été arrêtés. On est descendus, et si ma mère n'avait pas eu l'intelligence extraordinaire de faire cadeau... d'enlever sa montre et de la donner au gars, je ne serais pas là ce soir avec vous. Elle a donné la montre et le gars nous a laissé remonter dans le train." Un témoignage fort, écouté religieusement par l'équipe et les invités de C à vous.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.