Claude François : intransigeant avec ses employés, des mémos dévoilés

Claude François : intransigeant avec ses employés, des mémos dévoilés
Archive de Claude Francois de 1986.

Claude François n'a pas la réputation d'être une personnalité particulièrement sympathique du show-business. Connu pour être, entre autres, perfectionniste et exigeant, le chanteur était également intransigeant avec ses employés comme le prouve des notes de service dévoilées par la revue Schnock.

"J'aimerais que tu cesses de dérégler le siège du chauffeur de ma voiture à chaque fois que tu l'empruntes. J'aimerais aussi que tu ne touches plus au rétroviseur intérieur aussi bien qu'extérieur", peut-on lire sur l'une des notes de service de Claude François à son chauffeur Gérard. Des documents dévoilés, le 15 mars 2019, sur le compte Twitter d'un membre de la rédaction de la revue Schnock.

Une demande qui aurait été anodine si elle n'avait pas été conclu par : "Tu dois t'efforcer d'adopter ma conduite, même si nos jambes n'ont pas la même longueur, elles n'auront de toute façon jamais la même longueur".

Les Claudettes, loin d'être épargnées

D'autres notes ont révélé que l'interprète d'Alexandrie Alexandra était également intransigeant avec ses Claudettes quitte à les pénaliser directement sur leurs salaires.

Dans une deuxième note, il annonce qu'elles percevront 10 francs de moins sur leur prochaine prestation car elles sont accusées d'avoir perdu deux cintres à 5 francs, ajoutant : "Toutes les choses qu'elles perdront, elles les rembourseront." La star des années 1970, très à cheval sur les détails, note également : "En plus, je ne fais payer que le cintre et pas la commission parce qu'il faut payer le déplacement pour aller chercher des cintres (...) m*rde, cela suffit."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.