Claude Chirac raconte les plus grands drames de sa vie

Claude Chirac raconte les plus grands drames de sa vie
Claude Chirac lors de la cérémonie de remise du prix de la Fondation Jacques Chirac au musée du Quai Branly à Paris, 24 novembre 2016.

Dans un portrait réalisé par M, le magazine du Monde, Claude Chirac a accepté de parler des drames qui ont marqué sa "vie hantée par la maladie et les morts", comme on peut lire dans les pages de l'hebdomadaire.

M, le magazine du Monde a consacré un portrait à Claude Chirac paru vendredi 3 janvier 2020. À cette occasion, la fille de Bernadette et Jacques Chirac (décédé en septembre 2019) a accordé un entretien durant lequel elle est notamment revenue sur les plus grands drames de sa vie. Et à ce sujet, l'experte en communication de 57 ans n'a pas été épargnée par la vie : sa meilleure amie s'est par exemple tuée dans un accident de voiture, alors que son premier mari Philippe Habert est mort après avoir été empoisonné...

Une souffrance qui l'a endurcie

"Ça m'a changée, aidé à hiérarchiser des problèmes (...) Avant que je considère que quelque chose est grave, il faut du temps (...) Ça m'a donné à la fois une image de dureté et de perméabilité à la souffrance. Ça m'a aussi appris que la vie, ce n'est pas gagné et qu'il faut profiter du présent. Les instants de bonheur sont fugaces, il ne faut pas les rater", a-t-elle expliqué.

Et parmi toutes les disparitions dont elle a souffert, celle de sa soeur Laurence Chirac - décédée en avril 2016 des suites d'une anorexie sévère - l'a particulièrement bouleversée. "J'ai dû grandir beaucoup plus vite que je ne l'aurais fait autrement. Mes parents ont compté sur moi très tôt. Malgré mon jeune âge, il fallait faire face", a-t-elle conclu. S'ensuivra la mort de son père en septembre 2019, dont elle avait soigneusement préparé l'annonce puis les hommages nationaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.