Claude Chirac a préparé avec soin l'annonce du décès de son père

Claude Chirac a préparé avec soin l'annonce du décès de son père
Claude Chirac lors de la remise du Prix pour la prévention des conflits de la Fondation Chirac au musée du quai Branly, le 21 novembre 2013.

Le 26 septembre 2019, la mort de Jacques Chirac était annoncée via un communiqué officiel de l'AFP. Un plan de communication préparé depuis des mois par sa fille, Claude, comme l'a expliqué le journaliste Frédéric Dumoulin dans l'émission C à vous.

À la suite du décès de Jacques Chirac, Frédéric Dumoulin s'est rendu sur le plateau de C à vous, lundi 30 septembre, afin de lui rendre hommage. Ancien chef du service politique de l'AFP, le journaliste s'est notamment exprimé sur les circonstances de l'annonce officielle de sa mort, en confiant qu'il avait été directement averti par la famille de l'ancien président français.

Une "relation de confiance" avec Claude Chirac

"Au fil des années, on a réussi à tisser une relation de confiance avec Claude Chirac. M. Juppé disait tout à l'heure que le président Chirac était un homme pudique. C'est le cas également de Claude et je pense qu'elle voulait faire les choses très proprement le jour J, le jour où malheureusement ça arriverait", a d'abord expliqué le directeur du bureau général de l'AFP de Lille. Et de poursuivre : "C'est quelqu'un qui se méfie beaucoup des réseaux sociaux, qui n'aime pas du tout Twitter etc... Et donc elle voulait que ça soit fait proprement, de façon totalement officielle."

Dans la foulée, le journaliste politique a précisé que le choix de l'AFP n'était pas un hasard puisque Claude Chirac voulait un "canal très bien sourcé et fiable pour tout le monde". Sans oublier que l'époux de Bernadette Chirac était un fervent lecteur des dépêches de l'agence de presse. "Ils ont ça en commun avec François Hollande. Ils ont non seulement la Corrèze en commun, mais aussi l'AFP", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.