Claire Chazal revient sur sa "relation chaotique" avec Patrick Poivre d'Arvor

Claire Chazal revient sur sa "relation chaotique" avec Patrick Poivre d'Arvor
Claire Chazal au photocall de la conférence de presse de France 2 au théâtre Marigny à Paris, le 18 juin 2019.

Fabien Gallet

L'ancienne star du JT de TF1 fait la Une du dernier numéro de Paris Match, en kiosque le 14 août 2019. Pour le magazine, elle est, entre autres, revenue sur sa vie de couple quelque peu tumultueuse et jonchée de déceptions amoureuses.

Avant du repos bien mérité en Italie, et ce bien que "les vacances (l')angoissent totalement", Claire Chazal s'est confiée à Paris Match, dont elle fait la Une. Celle qui officie désormais sur France 5 avec son émission Passage des arts après avoir passé près d'un quart de siècle à la présentation du JT de TF1 ne s'est pas dérobée au moment de parler de sa vie sentimentale. Vie chamboulée à plusieurs reprises, notamment avec Patrick Poivre d'Arvor, le père de son fils François.

PPDA, jaloux ?

Aux yeux de Claire Chazal, son histoire d'amour avec l'ex-roi des JT de TF1 fut "une relation chaotique mais tellement enrichissante !" La journaliste assure que ce dernier l'a toutefois "aidée" et lui "a appris beaucoup de choses". Et d'ajouter : "C'était pour moi un modèle. Professionnellement, on était en totale harmonie. Il avait tant de facilité... Il était moins laborieux que moi, plus provocateur ; il n'avait peur de rien, il savait prendre ses distances face à l'invité... Pour moi, il a dominé cette profession."

Une admiration qui ne l'a pas empêchée de succomber au charme d'un autre homme : Xavier Couture, également chez TF1, car à l'époque directeur général adjoint de la chaîne. Un homme "plus moderne, plus rock'n'roll" que PPDA qu'elle épousera en 2000.

De quoi attiser la jalousie du journaliste star. Mais, contrairement aux rumeurs, les deux prétendants n'y seront jamais venus aux mains. "Ah non, pas du tout ! Mais... oui, ils ont eu une discussion très, très tendue", a tout de même confié Claire Chazal.

Malheureusement, ce mariage prend l'eau. Après son divorce en 2003, celle qui admet être "souvent" attirée par les "séducteurs" multiplie les longues relations (Philippe Torreton, Arnaud Lemaire)... et les échecs. Aussi affirme-t-elle admirer les "couples au long cours".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.