Christophe Dechavanne : ambiance tendue avec Laurence Boccolini ?

Christophe Dechavanne : ambiance tendue avec Laurence Boccolini ?
Christophe Dechavanne à l'avant-première du film "Babysitting 2" au Gaumont Opéra à Paris, le 23 novembre 2015.

Marine Cournede

Dès le 9 juillet 2019 sur TF1, Laurence Boccolini et Christophe Dechavanne seront aux commandes de Je suis une célébrité, sortez-moi de là !. Et selon les informations de Télé Loisirs, pendant le tournage, l'entente était loin d'être au beau fixe entre les deux animateurs.

Onze célébrités lâchées en pleine nature, prêtes à en découdre pour défendre leurs associations caritatives... L'émission Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! sera de retour sur les écrans dès le 9 juillet, chapeautée par un duo de choc : Laurence Boccolini et Christophe Dechavanne. Si le binôme s'annonce plein d'humour et de complicité à l'écran, il semblerait que l'ambiance hors-caméra ait été tout autre.

En effet, d'après Télé Loisirs, le tournage en Afrique du Sud, en mars dernier, aurait été le théâtre de tensions entre les deux animateurs, qui "reprochaient à l'autre de tirer la couverture à lui".

"Exécrable sur le tournage"

"Quand on interroge l'animateur sur ses rapports avec Laurence Boccolini hors des caméras, ce dernier se montre très froid", rapporte Télé Loisirs au sujet de Christophe Dechavanne, indiquant également que l'animateur ignorait les problèmes de santé de l'animatrice, hospitalisée à son retour d'Afrique du Sud. Une information démentie par le principal intéressé. "Il aurait fallu que je sois sur Mars pendant 2 mois pour l'ignorer !", a-t-il twitté le 4 juillet.

En parallèle, le site révèle qu'une célébrité au casting, dont l'identité n'a pas été révélée, aurait interpellé la production suite au comportement de l'animateur. "Christophe a été exécrable sur ce tournage. Odieux avec les techniciens. Je m'en suis plainte à la production et j'ai même été lui dire frontalement après la fin du tournage. Ça a viré au clash", a-t-elle révélé à Télé Loisirs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.