Christine Lagarde défend le bonheur sexuel "à 50 ans et bien au-delà"

Christine Lagarde défend le bonheur sexuel "à 50 ans et bien au-delà"
Christine Lagarde et son compagnon Xavier Giocanti lors de la finale du tournoi de tennis de Roland-Garros à Paris, le 7 juin 2015.

La Française à la tête du FMI (Fonds Monétaire International) depuis 2011 s'exprime longuement dans le numéro de ELLE à paraître le 29 mars 2019. Elle y évoque son bonheur auprès de son compagnon et la fierté qu'elle éprouve pour ses deux fils.

Christine Lagarde partage depuis 2006 la vie de Xavier Giocanti, un homme d'affaires et entrepreneur marseillais. Elle mène une vie de couple épanouie qu'elle aborde dans son entretien avec ELLE au détour d'une question sur les propos polémiques de Yann Moix sur les femmes de plus de 50 ans (il avait, pour rappel, déclaré être "incapable d'aimer" une femme de cet âge car il trouvait "ça trop vieux").

Il n'y a pas d'âge pour être heureux

Cette polémique, c'est son compagnon qui lui en a fait part. La directrice du FMI, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, raconte : "Il a réagi à ce buzz en disant : 'Ma femme a 62 ans, elle me rend pleinement heureux et je la trouve sublimissime !'" Christine Lagarde ajoute qu'il n'y a pas d'âge pour connaître le bonheur : "On peut être monumentalement heureux, à tout point de vue, mentalement, physiquement, sexuellement, à 50 ans et bien au-delà."

Dans la suite de l'entretien, elle indique que ses deux fils, Pierre-Henri Lagarde, né en 1986, et Thomas Lagarde, né en 1988, contribuent également à son bonheur. L'aîné, revenu en France il y a moins d'un an après avoir vécu aux États-Unis, est entrepreneur dans la restauration. Celle qui, selon Forbes, est la Française la plus influente du monde, confie : "Il me rend fière, comme son frère, qui est architecte. Je suis pleine de bonheur devant les hommes qu'ils sont devenus."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.