Christine Bravo évoque ses revenus sans langue de bois

Christine Bravo évoque ses revenus sans langue de bois
Christine Bravo lors de la conférence de presse de rentrée des animateurs des émissions de télévision de NRJ12 et Chérie 25 à Paris, le 27 août 2015.

Christine Bravo n'a pas pour habitude de faire dans la langue de bois, et elle l'a prouvé une nouvelle fois lors de son passage dans l'émission On refait la télé sur RTL, ce samedi 23 mars 2020, en faisant quelques révélations sur ses salaires en tant qu'animatrice.

Après quatre années d'absence dans Les Grosses Têtes, Christine Bravo a récemment réintégré l'émission animée par Laurent Ruquier. De passage sur le plateau de l'émission On refait la télé samedi dernier, l'animatrice de 54 ans s'est confiée sur le salaire qu'elle touche pour participer au programme humoristique culte et s'est exprimée sur ses exigences salariales.

Il y a deux ans, la rumeur la prétendait ruinée. Aujourd'hui, Christine Bravo parle d'argent sans rougir : "Il se trouve qu'à mon âge, j'en ai gagné, j'ai fait un petit patrimoine, qui me va très bien. Quand j'ai arrêté la télé, il m'en restait pas mal." Et bien qu'elle ait su mettre de l'argent de côté, l'animatrice de 64 ans n'entend pas pour autant travailler bénévolement : "Normal que la télévision rémunère des gens qui vont amuser le téléspectateur (...) Moi je vais passer la journée gratuitement à la télévision pour rien, alors que j'y suis invitée sans arrêt ? En gros, mon travail, ça serait de gratuitement travailler tous les jours ? Et je rentre chez moi, je bouffe comment ?"

"On est très bien payés aux Grosses Têtes"

Évoquant le salaire des chroniqueurs des Grosses Têtes, Christine Bravo affirme avec franchise : "Il y a des émissions de radio où on est très bien payés, dont les Grosses Têtes. On est très bien payés aux Grosses Têtes." Et l'animatrice de Sous les jupons de l'histoire de conclure par des révélations sur les salaires de certains de ses collègues : "La télé, c'est bien payé et les animateurs n'ont vraiment pas à se plaindre. Enfin, moi j'étais pas animatrice-productrice, les animateurs-producteurs, il faut bien le savoir, ils sont blindés. Ce sont des gens très riches."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.