Christine Angot : ses propos sur l'esclavage dans ONPC font scandale

Christine Angot : ses propos sur l'esclavage dans ONPC font scandale
Christine Angot reçoit le prix Décembre pour son roman "Un amour impossible" à la Maison de l'Amerique Latine à Paris, le 2 novembre 2015.

Depuis le 1er juin 2019, Christine Angot est au coeur d'une vive polémique suite à son discours sur l'esclavage des Noirs dans On n'est pas couché (ONPC).

Ce samedi 1er juin, l'éditorialiste Franz-Olivier Giesbert est venu promouvoir son livre, "Le Schmock", dans l'émission ONPC, présentée par Laurent Ruquier sur France 2. Paru aux éditions Gallimard le 15 mai dernier, celui-ci raconte une histoire d'amour dans l'Allemagne nazie. Ce qui a amené la chroniqueuse Christine Angot à s'exprimer sur la "concurrence des mémoires". La romancière française a ainsi estimé que l'esclavage était "exactement le contraire" de la Shoah, puisque les esclaves devaient être "en bonne santé". Des propos qui ont immédiatement suscité l'indignation des téléspectateurs et des internautes.

Une comparaison qui fait polémique

"Le but avec les juifs durant la guerre, ça a bien été de les exterminer, de les tuer. Ça introduit une différence fondamentale, alors qu'on veut confondre, avec par exemple l'esclavage et l'esclavage des noirs envoyés aux États-Unis ou ailleurs, où c'était exactement le contraire", a-t-elle déclaré, avant de poursuivre : "L'idée était que les esclaves soient en pleine forme, en bonne santé, pour pouvoir les vendre et pour qu'ils soient commercialisables. Donc non, ce n'est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes."

Lundi 3 juin, Laurent Ruquier a pris la défense de l'écrivaine sur Twitter en évoquant une "polémique inutile". De nombreux internautes ont quant à eux annoncés sur le même réseau social avoir effectué des signalements au CSA, qualifiant le discours de Christine Angot "d'immonde".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.