Charlotte Gainsbourg raconte les vives disputes entre Jane Birkin et son père

Charlotte Gainsbourg raconte les vives disputes entre Jane Birkin et son père
Charlotte Gainsbourg lors de la soirée Kering "Women In Motion Awards" durant le 72e Festival International du Film de Cannes, le 19 mai 2019.

Il y a bientôt trente ans, Serge Gainsbourg s'éteignait d'une crise cardiaque, laissant derrière lui quatre enfants dont Charlotte, alors âgée de 19 ans. Traumatisée par ce drame, la chanteuse a eu beaucoup de mal à faire son deuil. Dans les colonnes de Télérama en kiosque le 24 février 2021, la jolie brune s'est longuement confiée sur la disparition de son père. L'occasion pour elle de revenir aussi sur les violentes disputes qui avaient lieu entre ses parents.

De 1968 à 1980, Serge Gainsbourg et Jane Birkin ont vécu une idylle très médiatisée. De leur union, la petite Charlotte Gainsbourg a vu le jour. Très attachée à son père, la fillette a pourtant assisté à pas mal de moments compliqués, notamment marqués par les addictions du chanteur. "L'alcool ne le rendait pas violent, plutôt doux, au contraire. Un peu larmoyant", explique-t-elle à nos confrères. Mais c'est surtout entre son père et sa mère que les choses ont été explosives. "Ses relations étaient loin d'être apaisées. Plutôt corsées même...", affirme celle qui a chanté en duo avec son père.

"Avec ma mère, ils se mettaient pas mal sur la gueule"

Comme si tout était encore récent, Charlotte Gainsbourg se souvient même des accrochages survenus après la séparation de ses parents. "Avec ma mère, ils se mettaient pas mal sur la gueule, j'en garde des souvenirs cuisants, et elle n'était pas en reste. Quand il venait nous voir chez elle, les assiettes volaient !", révèle-t-elle. Mais de tous ces vices, c'est surtout l'alcoolisme de Serge Gainsbourg qui l'a marqué au fer rouge. "J'étais plutôt heurtée par l'alcool, par les états dans lesquels il se mettait. Je sentais qu'il se faisait du mal. Il s'accrochait à moi pour monter dans les taxis, je ne comprenais pas où il voulait aller, ce qu'il cherchait. C'était douloureux d'accepter qu'il se brûle...", conclut-elle avec tristesse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.