Charles Aznavour : sa santé, ses projets, son soutien à David Hallyday

Charles Aznavour : sa santé, ses projets, son soutien à David Hallyday
Charles Aznavour au Festival des Lumières à Lyon le 20 octobre 2017.

Lors d'une récente interview sur RTL, Charles Aznavour a donné des nouvelles rassurantes sur sa santé. Il en a également profité pour apporter son soutien public à David Hallyday concernant le litige sur l'héritage de Johnny Hallyday.

Le 14 septembre dernier, Charles Aznavour s'est confié dans un long entretien accordé à RTL. Le monstre de la chanson française a d'abord souhaité rassurer le public sur son état de santé, après avoir fait une chute dans sa maison du sud de la France en mai dernier.

"Je vais mal et bien. Mal, parce que c'est douloureux mais bien parce que je suis optimiste. J'ai chuté deux fois, la deuxième fois c'était sur la tête mais la tête s'est guérie tout de suite et le bras pas. J'ai quatre fractures dans le bras, ce qui prouve que la tête sert à quelque chose", avoue avec humour le chanteur de 94 ans.

Une prise de position dans l'affaire Johnny Hallyday

Dans le même entretien, l'interprète de La bohème parle avec franchise du manque qu'il ressent suite au décès de Johnny Hallyday en décembre dernier. "Johnny fait partie des gens qui me manquent, et puis c'est tout. Si on ne s'est pas vu à partir d'un certain moment, c'est que les gens ne voulaient pas tellement me voir, étais-je dangereux, je me le demande d'ailleurs", regrette-t-il.

Charles Aznavour évoque ensuite la guerre d'héritage qui oppose Laeticia Hallyday à Laura Smet et David Hallyday, en suggérant une éventuelle collaboration artistique avec le fils du chanteur : "David, son fils, travaille bien, il a fait de belles choses, peut-être que je peux le prendre de temps en temps pour une mélodie, on ne sort pas de la famille.(...) Il serait dommage que son fils ne continue pas ce que son père a commencé."

Pour rappel, Charles Aznavour a repris ses concerts ce lundi 17 septembre à Tokyo. Il se produira à Osaka, Kiev, Bruxelles... avant d'entamer une série de dates en France à partir de novembre prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.