Charlène de Monaco : "Le prince Albert était né pour être père"

Charlène de Monaco : "Le prince Albert était né pour être père"
Charlène de Monaco, le prince Albert II de Monaco et leurs enfants, le prince Jacques et la princesse Gabriella, à Monaco, le 19 novembre 2019.

Charlène de Monaco s'est longuement confiée au magazine Point de Vue daté du 20 au 26 novembre 2019. Si elle parle de son association, la Fondation Princesse-Charlène-de-Monaco, c'est principalement sur sa vie de mère, et sur le merveilleux père qu'est Albert II de Monaco qu'elle porte son récit.

Lundi 18 novembre 2019, veille de la fête nationale monégasque, la princesse Charlène de Monaco a ouvert les portes du Palais aux journalistes de Point de Vue et s'est confiée sur sa vie de famille. Son mari, le prince Albert II de Monaco, et ses enfants, le prince Jacques et la princesse Gabriella, elle raconte tout sans tabou.

Avec des emplois du temps aussi chargés que les leurs, on est en droit de se demander à quel moment les parents ont du temps pour leurs enfants. Mais Charlène et Albert le prennent, c'est important pour eux : "Le matin, leur papa les emmène à l'école, lorsqu'ils rentrent, mon travail à moi commence, et ce, jusqu'au lendemain." Une vie de famille normale, pour cette mère qui se définit comme "une maman présente, protectrice, une maman de terrain". Et la princesse n'est pas avare de compliments en ce qui concerne son mari, le pilier de leur couple et pour qui ses enfants représentent sa plus grande satisfaction.

À la question "La paternité a-t-elle changé le prince Albert ? ", Charlène de Monaco décrit son mari comme un merveilleux papa : "Le prince était né pour être père. Albert est un papa remarquable, merveilleux, amusant, un papa qui écoute et qui encourage. Il passe beaucoup de temps avec Jacques et Gabriella et s'occupe d'eux aussi souvent qu'il peut. Il ne nous est malheureusement pas possible de toujours être ensemble, le prince a énormément de travail, j'en ai moi aussi beaucoup de mon côté (...). Et lorsque nous sommes réunis tous les quatre, peu importe le lieu où nous nous trouvons : là est notre maison." À bientôt 5 ans, les jumeaux ont des parents certes occupés, mais qui font d'eux leur priorité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.